L’analogie dans l’apprentissage des langues

par Redouane Bougchiche

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Christiane Marque-Pucheu.

Soutenue le 10-12-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le jury était composé de Samir Bajrić, Danielle Leeman-Bouix, Philippe Monneret.


  • Résumé

    Cette thèse soutient l'idée que dans l'acquisition linguistique, l’analogie en tant que processus cognitif a un rôle déterminant. Il ne s'agit pas de la simple ressemblance (A est comme B) mais d'un processus de calcul de quatrième proportionnel (trouver C, qui est à D comme A est à B). Elle se manifeste à tous les niveaux de l'analyse linguistique : phonologie, morphologie, syntaxe et lexico-sémantique. Ceci vaut pour l'acquisition de langue première et aussi pour l'apprentissage de langue seconde, mais cette fois dans des conditions différentes, la première langue jouant comme arrière-plan. L'analogie opère à partir d'exemples disponibles parce que rencontrés précédemment dans l'expérience linguistique. On rend compte ainsi de la régularité qui s'observe dans le langage sans devoir pour cela recourir à des règles. Le locuteur construit des représentations mentales (schèmes) pour chaque savoir rencontré qu’il intègre, produit et transforme par analogie, ce qui attribue à ce processus le caractère dynamique.

  • Titre traduit

    The analogy in learning languages


  • Résumé

    This thesis claims that, in language acquisition, analogy has a fundamental role as a cognitive process; not as a sheer resemblance but as a computation process aimed at computing a proportional fourth (find C, which is to D as A is to B). It operates at all levels of linguistic analysis: phonology, morphology, syntax, and lexico-semantics. This holds for L1 acquisition and L2 learning; in the latter, the conditions are different because L1 operates as a background. Analogy uses the examples that are available because that were previously met in linguistic experience. This accounts for the regularity that is to be observed in language without having to posit rules. The speaker constructs mental representations (schemas) for each knowledge he meets. He integrates, produces, and modifies the knowledge by analogy, which is why this process is dynamic.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.