L’activité textile en Attique (Ve et IVe siècles avant notre ère)

par Stella Spantidaki

Thèse de doctorat en Théorie et pratique de l'archéologie

Sous la direction de Alexandre Farnoux et de Diamantis Panagiotopoulos.

Le président du jury était Michèle Brunet.

Le jury était composé de Diamantis Panagiotopoulos, Carmen Alfaro Giner, Christophe Moulherat.


  • Résumé

    Ce travail est basé sur une approche pluridisciplinaire des sources antiques ; les informations issues des sources écrites, de l’iconographie, des outils de tissage et des fragments textiles conservés, sont comparées pour créer une image aussi complète que possible de l’activité textile en Attique de l’époque classique. Cette étude révèle une activité textile très soutenue, divisée entre l’espace domestique et l’espace artisanal, occupant un grand nombre d’hommes et de femmes. Les Grecs anciens avaient hérité d’une grande tradition textile et d’un savoir-faire qui, comparé à la bonne connaissance du milieu naturel environnant, leur permettait de faire des choix (de matière première, de techniques de fabrication et de techniques d’ennoblissement) pour arriver chaque fois au résultat désiré. Des différences de qualité aux matières premières, aux techniques de fabrication et d’ennoblissement, évoquées dans la littérature de l’époque, indiquent l’existence de textiles de différentes qualités, qui répondaient aux besoins de toutes les couches sociales.

  • Titre traduit

    The Textile Production in Attica (5th and 4th centuries B.C.)


  • Résumé

    This study examines the textile production in classical Attica with an interdisciplinary method, which combines information from the written sources, the classical iconography, the textile production tools and the classical textile remains, in order to establish the most complete image possible of the textile activity in the classical period. The sources inform us of an elaborate textile industry and a high specialization of the professional technicians working in this domain. The Greeks have inherited a great textile tradition and technical knowledge, which, combined to their familiarity with the natural environment made them to be able to choose between raw materials, production and embellishment techniques in order to achieve the desired result. Differences in the quality of the raw materials, the production and embellishment techniques, as references in the literature, suggest the production of a great variety of textiles of different qualities in order to respond to the needs of all social classes.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.