Contra Thomam : un aperçu de l’antithomisme à la fin du XIIIe siècle et au début du XIVe

par Anne-Sophie Robin Fabre (Robin)

Thèse de doctorat en Philosophie / Histoire de la Philosophie médiévale

Sous la direction de Ruedi Imbach.

Soutenue le 29-06-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Métaphysique, histoires, transformation, actualité (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la pertinence du concept historiographique d’ « antithomisme » appliqué à l’histoire intellectuelle de la fin du XIIIe siècle et du début du XIV. Elle se compose d’une première partie sur le contexte historique de la période 1274-1323 et sur l’émergence de débats dans de nombreux centres intellectuels consacrés à l’héritage de la doctrine de Thomas d'Aquin. Elle s’attache pour cela à mettre en avant les différentes discussions qui apparaissent lors de la première réception des œuvres de Thomas d'Aquin : censures, polémiques entre dominicains et franciscains, apparition de législation sur la lecture des ses œuvres, etc. Le travail se poursuit, dans une seconde partie, avec l’étude plus approfondie de deux auteurs de la fin du XIIIe siècle ayant été qualifiés d’ « antithomistes » par l’historiographie contemporaine : Roger Marston, OFM, et Dietrich de Freiberg, OP. Leur rejet de la noétique thomasienne est ici étudié dans son aspect doctrinal et textuel.

  • Titre traduit

    Contra Thomam : an insight into Antithomism at the end of the XIIIth and beginning of the XIVth Centuries


  • Résumé

    The purpose of this PhD is to examine the accuracy of the concept of « antithomism » when applied to late XIIIth and early XIV th intellectual history. I firstly adress the historical context, from 1274 to 1324, and the arguments involving the theaching of Aquinas in various intellectual domains. In doing so I underline the various debates that occur about how to understand Aquinas(work looking specifically at censorship, the controversies between Franciscans and Dominicans and first rules about the various readings of Aquinas’works. The second part goes into further depth about the work of two scholars of the late XIIIthe century, who have been frequently labelled « antithomists » in today’s historiography : Roger Marston, OFM, and Dietrich of Freiberg, OP. I intend to examine how they refuse Thomas’noetic, from both a doctrinal and textual point of view.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.