Le deuxième réalisme du XIIe siècle : Gauthier de Mortagne et la théorie de l’indiuiduum

par Caterina Tarlazzi

Thèse de doctorat en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Ruedi Imbach et de Riccardo Quinto.

Soutenue le 25-03-2013

à Paris 4 en cotutelle avec l'Università degli studi (Padoue, Italie) , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le jury était composé de Irène Rosier-Catach, Luisa Valente, Giovanni Catapano.


  • Résumé

    La recherche comporte deux aspects principaux. Premièrement, la thèse analyse une solution réaliste au problème des universaux datant du début du XIIe siècle et que l’on nomme ici ‘théorie de l’indiuiduum’ (= ThI; aussi connue sous les noms de ‘théorie de l’indifférence’, ‘théorie du status’, ‘deuxième théorie de la collectio’ etc.). Selon ThI, l’universel est l’individu lui-même dans l’un de ses status. ThI utilise en outre des éléments abélardiens pour une solution tout à fait opposée à celle d’Abélard. ThI est ici étudiée dans le cadre d’une analyse des solutions réalistes au problème des universaux présentées par cinq sources : la Logica ‘Ingredientibus’ d’Abélard, la Logica ‘Nostrorum’, le ‘De generibus et speciebus’ (qu’on cite à partir d’une transcription directe du ms. Orléans, BM, 266, pp. 154b-163a), le traité ‘Quoniam de generali’ et le commentaire inédit ‘P17’ à l’Isagoge du ms. Paris, BnF, lat. 3237, ff. 123ra–124va et 125ra–130rb. Cette recherche prend en compte non seulement ThI, mais aussi les autres théories réalistes (la théorie de l’essence matérielle, une variante de celle-ci, la théorie de la collectio et une troisième solution réaliste de la ‘Nostrorum’) qui sont décrites avec ThI, ainsi que les 78 arguments contre le réalisme cités par les textes, ici catalogués et analysés en détail. Deuxièmement, la thèse examine la question de l’attribution de ThI à Gauthier de Mortagne, qui fut maître à Reims et à Laon dans les premières décennies du siècle et dont la vie et les œuvres font ici l’objet d’une présentation. L’attribution se fonde sur le témoignage du Metalogicon (II, 17) de Jean de Salisbury qu’il convient de comparer aux données du Policraticus.

  • Titre traduit

    12th-century second realism : Walter of Mortagne and the indiuiduum-theory


  • Résumé

    This research project has two main objectives. First, its aim is to study a realist solution to the problem of universals from the early 12th century. This is called the indiuiduum-theory (=IndT; previous denominations include: indifference-theory, status-theory, second collectio-theory, etc.). IndT claims the universal to be a thing (res); in fact, it claims the universal to be the individual thing itself in one of its states (status). It makes use of some key notions of Abelard’s philosophy to produce a remarkably non-Abelardian sort of solution. The thesis subjects IndT to scrutiny by taking into consideration five main sources (which either describe IndT in order to criticise it, or in order to support it): Abelard’s Logica ‘Ingredientibus’, Logica ‘Nostrorum’, ‘De generibus et speciebus’ (transcribed directly from ms. Orléans, BM, 266, pp. 154b-163a), ‘Quoniam de generali’ and the Isagoge Commentary ‘P17’ (from ms. Paris, BnF, lat. 3237, ff. 123ra–124va, 125ra–130rb). Not only IndT, but the whole description of realism found in these texts is investigated. This includes an analysis of other realist views (different versions of material essence realism; the collectio-theory; a third realist solution in the Logica ‘Nostrorum’) together with a catalogue and detailed analysis of the 78 arguments presented against such realist views to be found in the five sources. A second aim of this work is to investigate whether IndT can be attributed to Walter of Mortagne, who was a master in Reims and Laon in the first decades of the 12th century. The attribution, which is based on John of Salisbury’s testimony in Metalogicon II, 17, is to be compared with John’s Policraticus.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.