La temporalité du pardon. Les apories du discours sur l’effacement de culpabilité et l’impardonnable dans la philosophie du 20ème siècle

by Verena Rauen

Doctoral thesis in Philosophie

Sous la direction de Marc Crépon.

defended on 19-06-2013

à Paris 4 and the jointly supervising institution Ruhr-Universität , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .


  • Résumé

    En se démarquant de la signification traditionnelle du concept de pardon – i.e. « actionmorale » – cette thèse appréhende le pardon en tant que source du temps éthique.Comme renonciation à l'effacement (Tilgung) de la culpabilité, la notion du pardondépasse les schémas conceptuels du discours phénoménologique sur le don. Signifiantune abstention du jugement moral, son sens est davantage celui de l'étymologie destermes allemands Verzeihen (pardon) et Verzicht (renonciation), et se distinguenotamment de la réconciliation synthétique. La difficulté d'une telle approche tient à lanécessité d'une reformulation du concept de temps : alors que le temps de la culpabilitérelève de la structure économique et chronologique de la succession continue des unitésde temps, le pardon temporalise l'intervention éthique en interrompant cet enchaînementcausal. Ainsi, il rend possible des actions éthiques originales et indépendantes d'uneculpabilité précédente.Il s'agit alors de repenser la temporalité du pardon à travers trois figures temporellesreconstruites à partir des auteurs suivants: 1. la critique du concept d’anticipation (F. Nietzsche) et le mouvement conceptuelde l’anticipation au sursis (H. Cohen, W. Benjamin)2. l’instant de l'indécision (M. Heidegger) et l’événement (V. Jankélévitch, J.Derrida)3. la simultanéité de la répétition et de l’altérité comme recommencement (E.Levinas)Enfin, cette recherche sur la temporalité du pardon révélera la difficulté d'unerenonciation au pardon en tant qu’action morale. Elle exigera une redéfinition du vivreensemble au-delà de l'exigence des jugements moraux et de la réconciliationsynthétique.

  • Titre traduit

    The Temporality of Forgiveness. Aporias in the discourse on the effacement of guilt and the unforgivable in 20th century philosophy


  • Résumé

    Departing from the traditional conception of forgiveness as moral action, this thesisconceives of forgiveness as a renunciation of the effacement of guilt and thus as thesource of ethical time.The idea of forgiveness as renunciation exceeds the conceptual schemes of thephenomenological discourse concerning the gift. Based on the etymology of theGerman words Verzeihen (“forgiveness”) and Verzicht (“renunciation”), forgiveness isdistinguished from synthetic reconciliation; it involves an abstention from moraljudgements. The challenge posed by this approach is the need to formulate a newconcept of time. The time of guilt and punishment is economic and chronological,structured as a linear succession of quantifiable units. Forgiveness, in contrast, can beseen as an ethical intervention within the structural unfolding of this causal chain,making it the prerequisite for original ethical acts that are independent from previousguilt.Therefore, this study examines the temporality of forgiveness, identifying three differenttemporal models based on works by the following authors: 1. the criticism of the concept of anticipation (F. Nietzsche) and the shift fromanticipation to postponement (H. Cohen, W. Benjamin);2. the instant of indecision (M. Heidegger) and the event (V. Jankélévitch, J.Derrida);3. the simultaneity of repetition and alterity, i.e. recommencement (E. Levinas).Finally, this study of the temporality of forgiveness leads to the challenge of renouncingforgiveness as a moral act. It necessitates a redefinition of living together asindependent of moral judgments and synthetic reconciliation.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 19-06-2018

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.