Le roman visuel : relations entre texte et image dans la bande dessinée et le roman américains contemporains

par Côme Martin

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Vanessa Guignery et de Françoise Sammarcelli.

Le jury était composé de Liliane Louvel, Brigitte Félix, Jean-Paul Gabilliet.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat a pour but d’analyser le rapport entre le texte et l’image dans la littérature américaine contemporaine ; plus précisément, d’étudier cet entre-deux qu’est le roman visuel, un genre proposé en 2006 par Thierry Smolderen.Notre corpus principal est composé de deux romans, House of Leaves de Mark Z. Danielewski (2000) et Extremely Loud & Incredibly Close de Jonathan Safran Foer (2005), et de deux bandes dessinées, Jimmy Corrigan: The Smartest Kid on Earth de Chris Ware (2000) et Fun Home d’Alison Bechdel (2006). En postulant que ces deux genres, malgré leurs formes bien distinctes, partagent de nombreux points communs dans les procédés narratifs qu’ils emploient, il s’agit de procéder à un travail d’analyse en trois temps. Une première section est ainsi consacrée aux procédés visuels des récits étudiés, en particulier les cas où le texte acquiert des caractéristiques graphiques, et l’image des propriétés narratives. Nous nous intéressons ensuite à l’effet qu’ont ces procédés au niveau de l’espace paginal, et à la façon dont ils délinéarisent le récit et remettent en question les conventions temporelles et spatiales de la narration. Enfin, une dernière partie s’attarde sur le livre, à la fois en tant que motif et en tant qu’objet. En effet, le roman visuel ne représente pas uniquement une nouvelle manière d’aborder le rapport texte/image dans la littérature, mais il permet également d’envisager de nouvelles formes, au-delà des standards actuels ; nouvelles formes dont les ouvrages du corpus représentent les premiers exemples.

  • Titre traduit

    The visual novel : relations between text and image in contemporary American comics and novels


  • Résumé

    The aim of this PhD research is to study the relationship between text and image in contemporary American literature; in other words, to analyze the in-between represented by the visual novel, a genre introduced by Thierry Smolderen in 2006.My main corpus is made of two novels, Mark Z. Danielewski’s House of Leaves (2000) and Jonathan Safran Foer’s Extremely Loud & Incredibly Close (2005), and two comic books, Chris Ware’s Jimmy Corrigan: The Smartest Kid on Earth (2000) and Alison Bechdel’s Fun Home (2006). I start by assuming that those two genres, in spite of their distinctive characteristics, share similarities in their narrative techniques, and therefore suggest an analysis in three parts. First, I shall study the visual devices used by the above books, focusing in particular on the instances where the text becomes visual, and the image takes on narrative qualities. Then, a second part will concentrate on the way those devices emphasis the space of the page, and how they modify the narration by questioning its temporal and spatial conventions. Finally, I will analyze the book, as a motif and as an object in the corpus. The visual novel is not only a new way to approach the text/image relationship in literature; it also allows us to imagine new forms that go beyond the current standards, of which the books studied here are the first examples.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.