L’abbé de Cîteaux et la direction de l’ordre cistercien (1584-1651)

par Bertrand Marceau

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Alain Tallon.

Soutenue le 22-06-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Dans le contexte des chocs de la première modernité et de la Réforme catholique qui suit le concile de Trente (1545-1563), Cîteaux, qui est à la fois une abbaye et un chef-d'ordre, a été exemptée de la commende. Cette exemption conserve les abbés réguliers et leur permet de diriger et de réformer l'ordre en adaptant ses institutions aux exigences réformatrices. Au centre de la direction se place donc le problème complexe des rapports entre l'abbé de Cîteaux, le chapitre général, les quatre premiers pères, les abbayes-filles, et les différents pouvoirs extérieurs, à la fois religieux et politiques. L'abbé général doit diriger un ordre troublé par l'autonomie croissante des congrégations nationales et la formation de l'étroite observance. En effet, l'ordre cistercien conserve des abbayes dans toute l'Europe demeurée catholique. La crainte d'un schisme interne à l'ordre aboutit à la redéfinition des pouvoir institutionnels au profit des vicaires généraux et des présidents de congrégations. L'étude du rôle de l'abbé de Cîteaux se fait au double point de vue du pouvoir, celui de la direction et celui de la réforme de l'ordre. Le problème posé est celui de l'évolution du gouvernement abbatial, et ne se réduit pas à un prisme biographique. Métaphore de l'unité de l'ordre, l'abbé réunit en lui une autorité fonctionnelle et personnelle. Malgré les déchirements, le souhait du maintien de l'unité repose au XVIIe siècle sur la notion du bien commun à tous les fragments monastiques cisterciens : la famille autour du Novum monasterium de Cîteaux et de son père-abbé.

  • Titre traduit

    The Abbey of Cîteaux and the Leadership of the Cistercian Order (1584-1651)


  • Résumé

    In the context of the clashes of the first modernity and of the Catholic Reformation after the Council of Trent (1545-1563), Cîteaux, which is both an Abbey and a chief of Order, is exempt from being hold in commendam, allowing the regular abbots to govern and reform the order while adapting its institutions to the reformative demands. Hence, at the heart of the leadership lies the complex problem of the relationship between the abbot of Cîteaux, the General Chapter, the four first fathers, the daughter-abbeys, and the various different external powers, both political and religious. The general abbot is confronted to controlling an order that is disturbed by the growing autonomy of the national Congregations and the formation of the Strict Observance. Indeed, the Cistercian Order maintains a number of abbeys throughout all parts of Europe that have remained catholic. The fear of an internal schism within the order leads to a redefinition of the institutional powers for the benefit of vicar-generals and congregation presidents. My study of the role of the abbot of Cîteaux is conducted from the dual point of view of power, that of the leadership and that of the reformation of the order. The problem that I raise is that of the evolution of the abbatial government and it cannot be restricted to a biographical prism. As a metaphor for the order's unity, the abbot gathers both a functional and a personal authority. In spite of the various rifts, the wish for maintaining unity persists in the 17th century around the notion of a common good shared by all the Cistercian monastic fragments : the family gathered around the Novum monasterium of Cîteaux and its father abbot.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.