L'habitat dans les forteresses de Migdol (Tell el-Herr) durant les Ve et IVe siècles avant J.-C. Étude archéologique

par Séverine Marchi

Thèse de doctorat en Égyptologie

Sous la direction de Dominique Valbelle.

Soutenue le 23-02-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l'étude archéologique de l'habitat du site fortifié de Tell el-Herr (Nord-Sinaï). Édifié à la frontière orientale de l’Égypte dans le courant du Ve siècle av. J.-C., l'établissement militaire constitue un ensemble remarquablement bien préservé de vestiges, notamment domestiques, contemporains de la première domination perse et des dernières dynasties indigènes.Grâce à une bonne connaissance du contexte chronologique et à la combinaison de plusieurs approches rassemblant l'analyse des matériaux, des principes architecturaux et l'examen du mobilier archéologique, ces vestiges ont pu être étudiés d'un point de vue spatial et fonctionnel sur une période de deux siècles. L'étude a permis de dresser un premier bilan de nos connaissances de l'architecture et de l'urbanisme d'un site pouvant être considéré comme un ensemble clos. Si l'analyse de l’organisation de l'habitat a été l'occasion d'appréhender le cadre de vie et les activités quotidiennes d'une population de garnison, elle a également permis de mettre en évidence une communauté mixte et pluri-éthnique, vivant dans un environnement urbain comparable à une petite ville largement ouverte sur l'extérieur.

  • Titre traduit

    The housing environment in the fortresses of Migdol (Tell el-Herr) during Vth and IVth centuries BC. Archaeological Study


  • Résumé

    This dissertation is dedicated to the archaeological study of the settlement in the fortified site of Tell el-Herr (North-Sinai). Built on the oriental border of Egypt in the course of the 5th century BC, the military establishment constitutes a outstandingly well preserved set of remains contemporaries of the first Persian Period and the last native dynasties.Thanks to a good knowledge of the chronological context and to the combination of several approaches gathering the materials and architectural principles analysis, as well as the examination of the archaeological furniture, these remains were able to be studied by a spatial and functional point of view, over a period of two centuries. The study allowed to assess our knowledge of the architecture and the town planning of a site which can be considered as a closed group. If the analysis of the settlement organization was the opportunity to comprehend the living environment and the daily activities of a garrison population, it also allowed to highlight a mixed and mutlicultural community, living in an urban environment comparable to a town widely opened on the outside.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2016

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.