La déconstruction : une philosophie de l'à venir, entre phénoménologie et psychanalyse

par Elise Lamy-Rested

Thèse de doctorat en Histoire de la philosophie

Sous la direction de Marc Crépon.

Soutenue le 19-09-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Métaphysique, histoires, transformation, actualité (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Notre thèse se propose de montrer que la déconstruction peut être pensée comme le résultat de la jonction de l’intentionnalité husserlienne et de la compulsion de répétition freudienne. En repartant des premières lectures derridiennes de certains textes de Husserl, mais surtout de La voix et le phénomène (1967) vraisemblablement rédigée en même temps que « Freud et la scène de l’écriture » (conférence de 1966), nous y étudions comment Derrida unit la temporalité husserlienne et la temporalité freudienne : le Présent Vivant n’est pas essentiellement différent de l’ « après-coup » (Nachträglichkeit), de même que la répétition de l’idéalité n’est pas essentiellement différente d’une compulsion de répétition aveugle et mécanique.Cet étrange accouplement a selon nous donné naissance à toute la philosophie derridienne, même si celle-ci n’a par la suite cessé de s’enrichir et de se complexifier grâce à l’ « ex-appropriation » d’une

  • Titre traduit

    Deconstruction : a philosophy of the ‟to come” between phenomenology and psychoanalysis


  • Résumé

    The present dissertation aims to show that deconstruction can be conceived of as resulting from the confluence of Husserl’s intentionality and Freud’s repetition compulsion. By going back to Derrida’s first readings of some of Husserl’s texts, but mostly back to Voice and Phenomenon (La voix et le phénomène, 1967), probably written concurrently with ‟Freud and the Scene of Writing” (‟Freud et la scène de l’écriture‟, lecture from 1966), I try to examine how Derrida brings the Husserlian and the Freudian temporalities together : the Living Present is not essentially different from the ‟après-coup” or deferred action (Nachträglichkeit), nor is the repetition of ideality essentially different from a blind mechanical repetition compulsion.Such uncanny coupling is, in my view, what gave birth to the Derridean philosophy as a whole, even if that philosophy did continue to get richer and more complex thanks to the ‟ex-appropriation” from many other authors, whether philosophers, poets, writers and so on.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.