Vasilij Grigorovic -Barskij et les lieux saints ( 1701-1747) : un sujet russe entre itinéraire spirituel et quête du savoir

par Myriam Odaysky (D'Avezac de Castera)

Thèse de doctorat en Études slaves

Sous la direction de Pierre Gonneau.


  • Résumé

    Vasilij Grigorovič-Barskij est un voyageur parti de Kiev en 1723 à l’âge de vingt-deux ans dans le but initial de se soigner et parfaire son éducation à L’viv (Ukraine). Répondant à l’appel de la route, il parcourt sans ressources, seul et à pied, pendant près d’un quart de siècle, les pays bordant la Méditerranée, depuis l’Italie jusqu’à l’Egypte en passant par la Grêce et ses îles, la Syrie et le Liban, la Terre Sainte et Constantinople. Notre étude est consacrée au séjour de Barskij dans les pays du Proche Orient. Nous tâchons tout d’abord de replacer l’œuvre de Vasilij Barskij dans la tradition des récits de pèlerinages slaves en Orient, appelés xoždenija, et initiée par Daniel de Černigov, dont notre pèlerin est le digne héritier. Pourtant Barskij est aussi marqué par son époque : désireux de s’instruire afin de rapporter un savoir dans sa patrie, il se montre d’une curiosité encyclopédique et notamment doué pour les langues. Enfin, nous nous penchons sur l’aspect humain de l’aventure de Vasilij Barskij, qui évolue vers une meilleure connaissance des hommes et de lui-même, jusqu’au plein accomplissement de sa vocation de moine érudit. La traduction en français du périple de Barskij en Orient rend accessible aux francophones l’œuvre originale de ce voyageur entre tradition et modernité.

  • Titre traduit

    Vasilij Grigorovič-Barskij and the holy places (1701-1747) : a russian subject between spiritual itinerary and quest of knowledge


  • Résumé

    Vasilij Grigorovič-Barskij was a voyager who left Kiev in 1723 at the age of twenty-two with the initial goals of seeking a cure for himself and of pursuing his education at L'viv. Heeding the call of the road, without provisions, alone and on foot, he took almost a quarter century to traverse the countries on the shores of the Mediterranean from Italy to Egypt, passing through Greece and its islands, Syria, Lebanon, the Holy Land and Constantinople. Our study is dedicated to Barskij's sojourns in the countries of the near east. First, we will endeavour to place the work of Vasilij Barkij in the context of the tradition of accounts of slavic pilgrimages in the East. These were termed xoždenija and first undertaken by Daniel of Černigov, of whom our pilgrim, Vasilij is the worthy heir. However, Barskij was also affected by his times: desirous of improving his knowledge so that he could bring back learning to his country, he demonstrated an encyclopaedic curiosity with a particular gift for languages. Finally, we turn our attention towards the human aspect of Vasilij Barskij's adventure which enabled him to develop a better understanding of humankind and of himself, leading to the full flourishing of his vocation as a scholarly monk. The translation of Barskij's travels in the Orient into French makes the original works of this traveller between traditional and modern worlds accessible to all francophones.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.