Herméneutique et sens de l’être : éléments pour une interprétation du rapport philosophique de Heidegger et Gadamer

par Andres Contreras Sanchez

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine et de Ramón Rodríguez.

Soutenue le 17-05-2013

à Paris 4 en cotutelle avec l'Universidad complutense de Madrid , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le président du jury était Jean Grondin.

Le jury était composé de Jean-François Courtine, Ramón Rodríguez, François Jaran.


  • Résumé

    Le rapport de la philosophie de Gadamer avec celle de Heidegger à ses différentes périodes constitue un des sujets les plus emblématiques et problématiques de l’herméneutique. Gadamer reprend dans son œuvre des aspects fondamentaux de l’incessant questionnement heideggérien sur le sens de l’être, l’historicité humaine, le rôle du langage et le rapport herméneutique qui détermine l’existence. En même temps, il critique le rejet heideggérien de l’humanisme et de la tradition métaphysique, la place occupée par l’altérité dans l’ensemble de sa pensée et la façon dont il conçoit la tâche fondamentale de la philosophie. Cette relation si complexe entre les deux auteurs est interprétée comme un dialogue dans lequel les convergences et les divergences se déroulent autour d’un seul sujet fondamental, le problème de l’être et du sens, dont le développement implique un élargissement des concepts de connaissance et de vérité, ainsi qu’une reformulation du rapport traditionnel entre être humain, monde et langage. L’analyse du sens herméneutique de la pensée de Heidegger sur le langage et de la thèse de Gadamer sur l’être montre le rapport essentiel dans lequel se trouve, malgré leurs différences, la philosophie de ces deux auteurs.

  • Titre traduit

    Hermeneutics and the Sense of Being : Elements for the Interpretation of the Philosophic Relationship between Heidegger and Gadamer


  • Résumé

    One of the most relevant and problematic questions in the area of hermeneutics is the relationship of Gadamer’s thought with Heidegger’s thought during each of the different periods of development of the former. Gadamer introduced into his work several elements of Heidegger’s continuous questioning about the sense of being, human being’s historicity, language’s role, and the hermeneutic relation where existence takes place. Nonetheless, Gadamer severely criticizes Heidegger’s rejection of humanism and Western metaphysical tradition, Heidegger’s way of conceiving the task of philosophy and the role recognized to the other in his thought. This complex relation between the two authors is interpreted as a dialogue, where their agreements and disagreements revolve around the fundamental problem of being and sense. In both cases, its development supposes broadening the concepts of knowledge and truth, as well as remaking the traditional way of understanding the relation between man, language, and world. The analysis of both the hermeneutic scope of Heidegger’s later philosophy, and the explicit development of Gadamer’s thesis about being, shows the special relation in which their philosophical proposals are.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.