La spécificité du déchiffrage pianistique chez les musiciens aveugles et déficients visuels : effets des représentations mentales des notations musicales sur la conduite de mémorisation

par Nadhir Bouabid

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Marc Chouvel.

Soutenue le 01-07-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .


  • Résumé

    Le présent travail s’inscrit dans une perspective descriptive analytique des comportements des pianistes aveugles et déficients visuels durant la mise en mémoire et la restitution au piano de diverses tâches présentées à l’oreille ou sur un support écrit adapté au handicap visuel de ceux-ci. Cette adaptation qui consiste à transcrire en braille pour les aveugles ou à imprimer en gros caractères pour les malvoyants des partitions ordinaires, se révèle lourde de conséquences. Ainsi, deux conditions font qu’un travail mental d’intégration et de synthèse très coûteux s’impose à ces musiciens : d’un côté la complexité du braille musical due à un degré d’abstraction très élevé et à une linéarité spatiale permanente, de l’autre la non-conformité de la technique d’agrandissement des textes ordinaires avec une lecture synthétique et avec un champ visuel très réduit. De telles circonstances invitent à s’interroger sur les effets de la structure de ces notations musicales et des représentations mentales qu’elles génèrent sur la conduite de mémorisation en l’absence totale ou partielle de la vision. L’objectif principal est de relever la spécificité des processus qui sous-tendent l’assimilation des données inscrites sur le matériau de la lecture. Pour ce faire, j’ai mené une étude de cas portant sur des jeunes pianistes aveugles et malvoyants non professionnels utilisant des procédures de déchiffrage diverses.

  • Titre traduit

    The specificity of piano music reading for blind and visually impaired musicians : effects of mental representations of musical notations on the memorizing process


  • Résumé

    The present work involves an analytical description of the behaviors of blind and visually impaired pianists when memorizing and rendering on the piano various tasks presented to the ear or on written material adapted to their visual disability. This adaptation, which consists in transcribing ordinary music scores in braille, for the blind, or in large print, for the visually impaired, entails important consequences. Two conditions result in those musicians having to perform a very difficult integrating and synthesizing task: on the one hand, musical braille is complex, being highly abstract and characterized by permanent spatial linearity; on the other hand, the technique for enlarging ordinary texts is not compatible with synthetic reading and a very restricted visual field. Those circumstances lead us to investigate how those musical notations and the mental representations they generate affect the memorizing process when vision is totally or partially lacking. The main objective is to pinpoint the specific processes underlying the assimilation of the data inscribed on the reading material. To this end, I have carried out a case study involving young non-professional blind and visually impaired pianists using diverse reading procedures.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.