A mobilidade automóvel em Portugal. A construção do sistema socio-técnico, 1920-1950

par Maria Luísa De Castro Coelho de Oliveira e Sousa

Thèse de doctorat en Histoire artistique et culturelle

Sous la direction de Catherine Bertho-Lavenir et de Maria Paula Diogo.

Soutenue le 17-12-2013

à Paris 3 en cotutelle avec l'Universidade de Lisboa , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre de recherches sur les liens sociaux (Paris) (équipe de recherche) .

  • Titre traduit

    La mobilité automobile au Portugal. La construction du système socio-technique, 1920-1950


  • Résumé

    Cette thèse aborde l’institutionnalisation du système socio-technique qui a permis la mobilité automobile entre 1920 et 1950 au Portugal, un pays qui au départ n’est pas producteur de véhicules automobiles et demeure périphérique technologiquement, par l’étude de deux aspects qui sont complémentaires : la régulation de la circulation des automobiles et l’adaptation des routes aux nouveaux véhicules motorisés. C’est une étude sur l’appropriation et la construction de ce système en fonction des actions menées par les usagers, les ingénieurs, les législateurs, les clubs automobiles, les services de voirie ou les organes de l’administration routière. Pendant la période analysée et malgré des taux de motorisation assez faibles, le système socio-technique est institutionnalisé et stabilisé, accompagnant et dialoguant avec la définition des standards internationaux et en créant des structures qui ont influencé le développement de ce système pendant la deuxième moitié du XXe siècle.La façon dont l’institutionnalisation du système a été menée à terme a non seulement permis une augmentation importante du transport routier commercial (au détriment du développement des chemins de fer), mais a aussi protégé une culture élitiste de l’usage des voitures particulières et le développement du tourisme automobile, visible dans la régulation de la circulation et dans la construction de routes touristiques avec des caractéristiques techniques et des budgets spéciaux. Elle a aussi permis le développement de l’ingénierie routière au Portugal avec la création d’un organe autonome d’administration routière et avec la formation de plusieurs ingénieurs qui ont construit une oeuvre que s’est approprié le discours de l’Estado Novo comme un symbole de sa réalisation et de sa modernité. Ces acteurs ont participé à l’élaboration de connaissances techniques ainsi qu’aux négociations de normes sociales et morales et à la construction de représentations au niveau des pratiques des usagers, des discours et de la matérialité de ce système.

  • Titre traduit

    Automobility in Portugal. The construction of the sociotechnical system, 1920-1950


  • Résumé

    This dissertation focuses on the institutionalization of the sociotechnical system, underlying automobility, in Portugal, from 1920 to 1950. By taking into consideration that the country was technologically peripheral and originally no automobiles were locally manufactured, this work developed along two complementary aspects: the regulation of automobile circulation and the adaptation of roads to the new vehicles. This is a study focusing on the appropriation and construction of this system through the interventions of users, engineers, legislators, automobile clubs, road services and administration. In the period under consideration, despite the low rates of motorization, the sociotechnical system institutionalized and stabilized, by following and discussing the definition of international standards and creating structures, which influenced the development of this system, during the second half of the nineteenth century.The way in which the institutionalization of the car system developed allowed not only an increase in commercial road transport in detriment of railways, but also protected an elitist culture regarding the use of private cars and the development of automobile tourism, as shown by circulation regulations and in the construction of tourism roads with special technical and budgetary characteristics. It also allowed the development of road engineering in Portugal, with the creation of an independent organ for road administration and the training of engineers whose works were appropriated by the rhetoric of the dictatorial regime known as New State (Estado Novo) as a symbol of its own accomplishments and modernity. All these actors participated in the construction of a technical discourse and in the negotiations of social and moral norms, as well as of representations at the level of the users’ practices, discourses and the materiality of the sociotechnical car system.Key-words: Sociotechnical system; automobile mobility, Portugal, Estado Novo, roads, motorists.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.