Des interactions de service entre francophones natifs et non natifs, analyse de la gestion de l'intercompréhension et perspectives didactiques

par Elodie Oursel

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Sophie Moirand et de Richard Duda.

Soutenue le 12-12-2013

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre de recherches sur les discours ordinaires et spécialisés (Paris) (équipe de recherche) , Systèmes linguistiques, énonciation et discours (Paris) (laboratoire) et de Systèmes Linguistiques, Énonciation et Discursivité (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette recherche a pour objet la gestion de l’intercompréhension en interaction, c’est-à-dire l’analyse de la façon dont les interactants s’assurent qu’ils ont produit une interprétation commune des énoncés échangés. La première partie de la thèse définit les concepts et les notions clés (l’interlocuteur et l’interprétant, l’interprétation et l’intercompréhension), elle pose le cadre conceptuel du travail (constructivisme et externalisme), et justifie le choix des données recueillies et analysées : un corpus d’interactions entre des agents administratifs, francophones natifs, et des usagers, francophones non natifs. Dans la deuxième partie, nous avons étudié la construction des attentes chez les usagers, la manifestation des insatisfactions vis-à-vis d’une interprétation chez les interprétants et les indices qui signalent le repérage d’un problème dans l’intercompréhension et le déroulement des négociations. Nous avons également analysé l’impact des tâches effectuées dans les interactions de service sur la gestion de l’intercompréhension. Ces analyses ont permis de dégager un ensemble d’indices, de formes, de types de réactions et de stratégies, qui permettent en troisième partie une transposition des résultats dans l’élaboration de programmes (contenus, conduites, activités) pour l’enseignement du français, langue étrangère et pour la formation professionnelle. Ce travail a une visée didactique générale : il suggère de reconsidérer l’enseignement de la compréhension de l’oral en interaction afin de lui accorder un statut d’objet d’enseignement et pas seulement de moyen d’enseignement.

  • Titre traduit

    Service encounters between native and non native speakers of French, Analyses of the management of mutual understanding and perspectives in didactics.


  • Résumé

    The object of this research is the co-building, maintaining and restoring of mutual understanding in face-to-face conversations. I study the way the participants of an encounter make sure that they give a common meaning to what they interpret. The first part of the thesis defines the key concepts and notions (the listener, the co-speaker – interprétant –, interpretation and mutual understanding – intercompréhension), it sets the conceptual back-ground of the work (constructivism and externalism), and it justifies the choice of the data used for the analyses. The corpus contains face-to-face conversations between administrative agents who are native speakers of French, and users, who are non native speakers. In the second part, I have studied the way agents help users build expectations, the way the listener shows that he is not satisfied with his interpretation, the way the speaker shows that he has identified a divergence between his interpretation and the listener’s, and the way they negotiate meaning. I have also analysed the impact of the kinds of tasks performed on the behaviour of the participants. These analyses have brought to light a set of cues, of forms, of types of reactions and of strategies that have been used in the third part to propose contents, techniques and activities for the teaching of French as a foreign language and for professional training. This work has a general aim related to teaching and didactics: it suggests to reconsider the teaching of listening so that it becomes an object of teaching, and not only a means to teach.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.