Processus segmentaux et tonals en Mbondzi - (variété de la langue embosi C25) -

par Georges Martial Embanga Aborobongui

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Annie Rialland.

Soutenue le 12-12-2013

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Laboratoire de phonétique et phonologie (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Le Mbondzi connait de nombreux processus phonologiques. Dans cette thèse nous montrons que certains d’entre eux sont liés à son système d’accord de classes qui joue un rôle important dans la formation des mots, tandis que d’autres résultent de l’assimilation de traits par les segments concernés. Nous montrons aussi que certains processus phonologiques en nourrissent d’autres à l’instar de : la chute historique d’occlusives orales en position C2 de racine qui donne lieu à une longueur vocalique provenant de la juxtaposition de deux noyaux, l’allongement compensatoire qui dépend en partie de la dissimilation consonantique des préfixes ou des morphèmes d’accord et de l’élision à la jonction entre deux mots, les règles tonales qui sont directement liées à la perte d’une more à la suite d’élision ou de formation de glides. Concernant la relation entre tonslexicaux et tons intonationels, notre point de vue est que les derniers se superposent aux premiers. Par ailleurs, nous présentons une étude des relatives, qui ont une construction possessive en Mbondzi. Nous montrons, entre autres, qu’elles sont introduites par des préfixes d’accord de type /CV/ dont le contenu segmental est déterminé par le préfixe nominal du nom précédent et qu’elles diffèrent selon que leur verbe est à l’inaccompli ou non. Enfin, nous étudions les différents types de questions partielles et leur construction, qui impliquent, entre autres, les pronoms interrogatifs "nda" (pour les humains) et "nde" (pour les non humains), des morphèmes d’accords interrogatifs déterminés par le préfixe nominal du sujet (pour les questions partielles sur le sujet) ou de l’objet (pour les questions partielles sur l’objet direct ou indirect), des adverbes pour les questions circonstancielles de manière et, des expressions interrogatives pour les questions partielles temporelles.

  • Titre traduit

    Mbondzi segmental and tonal processes – ɛmbɔś í (C25) variety


  • Résumé

    Mbondzi is a language involving many phonological processes. In this dissertation we show thatsome of these processes are linked to its system of class agreements which plays an importantrole in words formation while others are related to the feature assimilation of the involvedsegments. We also show that some phonological processes are fed by others such as: the historicaldrop of the oral stops in the C2 position of the root which gives rise to a long vowel resulting fromthe juxtaposition of two short vowels, the compensatory lengthening which depends both upon theconsonantal dissimilation of prefixes or agreement morphemes and upon the elision at wordsjunctures, some tonal rules that are directly related to the loss of a mora after elision or gliding.As far as the relation between lexical and intonational tones is concerned, our assumption is thatintonational tones are superimposed on lexical ones. We also provide a study of relative clauses,characterized by a possessive construction. We show that they are introduced by class agreementmorphemes of /CV/ types which are segmentally determined by the nominal prefix of thepreceding noun, and how they differ depending upon verbal aspects. Finally, we present thedifferent types of Wh-questions constructions which involve various types of morphemes, such as:interrogative Pronouns "nda" (for humans) and "nde" (for non-human), interrogative Morphemesdetermined by the nominal prefix of the subject (for Wh-questions on the subject) or of the object(for Wh-questions on direct object or indirect object), adverbs for How-questions and,interrogative expressions for temporal Wh-questions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.