Productivité et émergence du sens. L'exemple de la construction (all) X-ed out dans un corpus de blogs et de forums de discussion

par Vincent Hugou

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Geneviève Gillet.

Le président du jury était Jean Albrespit.

Le jury était composé de Geneviève Gillet, Jean Albrespit, Viviane Arigne, Claude Delmas, Denis Jamet.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse à une construction peu étudiée, mais fort productive, à savoir la construction [Xed out], exemplifiée par I’m all coffeed out. À partir de 1505 occurrences, nous analysons sa productivité, son fonctionnement et les interprétations tant sémantiques que pragmatiques qu’elle permet. La recherche prend comme point de départ deux constats exprimés dans la littérature : sa productivité, qui serait illimitée, et un sémantisme « plat », donné d’avance. L’hypothèse centrale que nous défendons est que la diversité matérielle des éléments qui instancient la construction ne peut que conduire, au contraire, à une grande complexité, sur les plans formel et sémantique. Notre recherche, qui s’inscrit dans le cadre des approches constructionnelles, se fonde sur des corpus de blogs et de forums, mais elle fait aussi appel à Google et aux locuteurs natifs. Dans le premier volet, nous nous attachons à mettre au jour les propriétés linguistiques de la construction et à expliquer les raisons de sa productivité. Les analyses effectuées révèlent un paysage plus varié et complexe que ce que laissent entendre les études à son sujet. Dans le second volet, la construction est étudiée en discours. Il s’agit de déterminer comment le locuteur répond à la complexité – sémantique et morphologique – qui s’offre à lui. Il apparaît, à travers des études de cas, que le locuteur est soumis à des contraintes linguistiques et non linguistiques, mais qu’il a aussi souvent la possibilité de les contourner, sous certaines conditions, ou de les transgresser, au prix d’effets plus ou moins heureux. Ce travail jette donc un éclairage neuf sur une construction très spécifique de l’anglais. Il donne également lieu à une réflexion méthodologique sur des phénomènes ténus, et sur le rôle des facteurs contextuels. Il se veut également une contribution à une réflexion sur la créativité linguistique, dont l’étude, si elle veut être complète, convoque des domaines aussi variés que la morphologie, la sémantique, la pragmatique, mais aussi la diachronie et l’analyse du discours.

  • Titre traduit

    Productivity and meaning emergence : the case of the (all) X-ed out construction in corpora of blogs and forums


  • Résumé

    This thesis focuses on a construction that, although highly productive, has received little academic attention, namely the [Xed out] construction found in I'm all coffeed out. Based on 1505 occurrences, this work will analyse the construction's productivity as well the way it operates, and the semantic and pragmatic interpretations that it allows. The study takes as its point of departure the following two assessments of the phenomenon, found in the literature: that its productivity is remarkable (and potentially limitless), and that its semantics is straightforward. The central hypothesis defended in this work is that, contrary to what is found in the literature, the diversity of elements that can provoke the construction must lead instead to a great deal of formal and semantic complexity. This research, which adopts a constructional approach, is based on corpora of blogs and forums, and also makes use of Google and the judgements of native speakers of English. Firstly, an up-to-date analysis of the linguistic properties of the construction is provided, in order to explain its productivity. The analyses undertaken paint a more varied and complex picture of the phenomenon than existing studies would lead us to understand. The second axis of study examines the construction in discourse, in order to determine how the speaker responds to semantic and morphological complexity. Based on case studies, it seems that the speaker is subject to linguistic and non-linguistic constraints, but that he/she is often able to circumvent them, under certain conditions, or to violate them, with felicitous or infelicitous consequences. This work therefore sheds new light on a very specific English construction. It also allows for extensive methodological discussion on how to address fine-grained phenomena, and on the role of contextual factors. The study also aims to contribute to a discussion concerning linguistic creativity which requires to bring together fields as varied as morphology, semantics and pragmatics, as well as the study of diachronic variation and discourse analysis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.