Les usages de la vidéo en direct au théâtre chez Ivo Van Hove et chez Guy Cassiers

par Edwige Perrot

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Christine Hamon-Siréjols et de Josette Féral.

Soutenue le 25-11-2013

à Paris 3 en cotutelle avec l'Université de Montréal , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Institut de recherches en études théâtrales (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Gérard Lieber.

Le jury était composé de Gérard Lieber, Olivier Asselin, Philippe Dubois, Angela Konrad, Erwin Jans Toneelhuis.


  • Résumé

    De plus en plus de metteurs en scène ont aujourd’hui recours à la vidéo en direct dans leurs spectacles. De manière générale, le recours à ce type de dispositifs pendant la représentation permet d’offrir au spectateur des possibilités de perception qu’il n’a habituellement pas au théâtre : voir le plus infime détail d’un visage, ou une action au plus près, accéder visuellement à tout espace extérieur à la scène lorsque l’action scénique s’y déroule, percevoir sur le visage d’un acteur sa réaction devant l’action qui se tient sous ses yeux ou encore avoir une multiplicité de points de vue simultanés sur un même objet. Pour autant, peut-on dire que la fonction des images en direct au théâtre se réduise à ces quelques principes utilitaires dans la représentation ? En donnant aux spectateurs la possibilité de voir simultanément les acteurs et leur image filmée et projetée et/ou diffusée en direct sur le plateau, les artistes jouent de plus en plus du potentiel performatif du dispositif vidéo dans la représentation théâtrale. Ils ne s’arrêtent pas à redoubler la scène par l’image mais mettent en avant la déconstruction de l’image et la construction du réel ou, du moins, d’une réalité dans et par l’image. C’est pourquoi le recours aux images en direct au théâtre appelle inévitablement à en interroger les enjeux à la fois esthétique, narratif, dramaturgique et proxémique dans la représentation théâtrale. Sans prétendre à une quelconque exhaustivité, cette thèse vise à proposer, à partir de certains spectacles d’Ivo van Hove et de Guy Cassiers, quelques pistes permettant de mesurer l’étendue possible du potentiel performatif des images en direct dans la représentation.

  • Titre traduit

    The Uses of Live Video in Theater by Ivo van Hove and by Guy Cassiers


  • Résumé

    Today, more and more directors include live video in their performances. The use of such devices offers new possibilities of perception to the spectators, which usually are not available in a theatrical representation such as to look at the smallest details of an action or on the performer’s face; to access visually to peripheral areas of the stage when a dramatic action takes place there; to notice the reaction of an actor who listens to the main protagonist, as well as to have different simultaneous viewpoints on the same object. Nevertheless, can we reduce the function of live images on stage to these few utilitarian principles in the performance? Allowing spectators to see, in the same time, the actors and the images of themselves, many artists exploit more than ever the performative potential of video in theatrical representations. Live video does not only reproduce on the screen what happens on the scene, but it also highlights on one hand the deconstruction of the image and, on the other, the construction of a reality in and by images. That is why the uses of live video on stage unavoidably lead to question issues related to the aesthetic, narrative, dramaturgical and proxemic aspects of theatrical performances. Based on the analysis of different performances staged by Ivo van Hove and Guy Cassiers, this thesis aims to measure the extent of the performative potential of live video on stage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.