Le roman édifiant aux XVIIe et XVIIIe siècles

par Pierre-Olivier Brodeur

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Jean-Paul Sermain et de Ugo Dionne.

Soutenue le 08-11-2013

à Paris 3 en cotutelle avec l'Université de Montréal , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Formes et idées de la Renaissance aux Lumières (Paris) (équipe de recherche) et de Formes et idées de la Renaissance aux Lumières (laboratoire) .

Le président du jury était Francis Gingras.

Le jury était composé de Jean-Paul Sermain, Ugo Dionne, Francis Gingras, Marie-Madeleine Fragonard, Colas Duflo, Jan Herman.


  • Résumé

    Les romans édifiants des XVIIe et XVIIIe siècles – des fictions narratives en prose qui affichent clairement leur volonté de transmettre des valeurs chrétiennes et d’influencer le comportement de leurs lecteurs dans le sens de ces valeurs – développent une poétique spécifique, basée sur la recherche et le dévoilement de la vérité chrétienne à travers la fiction mondaine. Ils posent ainsi de front une question qui a hanté les écrivains et les théoriciens de l’Âge classique, à savoir la conciliation du plaisir romanesque et de la moralité. La topique du roman édifiant (personnages, lieux et temps), sa matérialité (titres, divisions internes, ensembles d’œuvres) et sa voix (narrative et rhétorique) concourent à l’élaboration d’effets de sens qui servent la visée persuasive et religieuse des ouvrages tout en créant des récits et des imaginaires propres à satisfaire le goût du lectorat pour le roman. Cette étude vise à réintégrer dans l’histoire du roman un corpus d’œuvres négligées par la critique en faisant apparaître leur contribution à l’élaboration du roman : du roman d’Ancien Régime d’abord, mais aussi du roman à thèse moderne et, par extension, de toute la fiction idéologique.

  • Titre traduit

    The edifying novel in the seventeenth and eighteenth century


  • Résumé

    Edifying novels of the seventeenth and eighteenth centuries - narrative prose fictions that clearly put forth their will to convey Christian values and influence the behavior of their readers in the sense of these values - develop a specific poetics, based on the research and the unveiling of Christian truth through mundane fiction. They therefore emphasize a problem that has haunted writers and theorists of the Classical Age, namely the reconciliation of novelistic pleasure and morality. The narrative topics of the edifying novel (characters, places and times), its materiality (titles, internal divisions, groups of works) and voice (narrative and rhetorical) contribute to the development of significations that serve the persuasive and religious aim of the works while creating stories and imaginary worlds capable of satisfying the taste of the audience for the novel. This study aims to reintegrate in the history of the novel a body of works neglected by literary critics by showing their contribution to the development of the novel: the novel of the Old Regime, but also the modern novel of thesis and by extension, the entire ideological fiction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.