Strategie testuali dell'umorismo nelle Confessioni d'un Italiano : Studio di forme e contenuti

par Michele Carini

Thèse de doctorat en Études italiennes

Sous la direction de Denis Ferraris.

Le président du jury était Carla Riccardi.

Le jury était composé de Denis Ferraris, Carla Riccardi, Bruno Falcetto, Elsa Chaarani-Lesourd.

  • Titre traduit

    Strategies textuelles de l'humour dans les Confessioni d'un Italiano : Etude formelle et fondamentale


  • Résumé

    Le travail de recherche a été articulé autour de trois axes principaux : la lecture philologique et sémantique de l’œuvre de Ippolito Nievo étroitement associée à l’étude de la bibliographie critique ; lʼhypothèse raisonnée de l’existence fondamentale, dans la structure même de lʼœuvre, du principe humoristique et lʼétude systématique de sa problématisation théorique ; le repérage et lʼutilisation méthodique des instruments d’analyse les plus appropriés à une analyse de lʼœuvre articulée sur ces choix. Sʼagissant de la réflexion théorique sur la notion même dʼhumour, elle a démarré sur la base des trente premières années du XXe siècle avec les fameux travaux de Freud, de Bergson et de Pirandello. Par ailleurs, à travers les considérations de Francesco Orlando et de Tzvetan Todorov, l’approche freudienne a été reliée à la linguistique structurale et à la néo-rhétorique de Chaïm Perelman et de Lucie Olbrechts-Tyteca. Ainsi, l’analyse du premier chapitre des Confessioni a permis dʼétablir une fonction argumentative des phénomènes formels et fondamentaux reconductibles à la notion d’humour et de dégager avec netteté l’importance stratégique de cette partie fondamentale du roman à cause de la présence d’une sorte de koinè qui se manifeste ici presque sans solution de continuité, mais se retrouve cependant dans l’œuvre entière.

  • Titre traduit

    Textual strategies of humor in Le Confessioni d’un Italiano : Study of form and content


  • Résumé

    This research articulates three main axes: a philological and semantic reading of Ippolito Nievo’s work, which is strictly associated with the study of the critical bibliography; the reasoned hypothesis of the fundamental existence of the humourous principle in the novel’s own structure and the systematic study of its theoretical problematisation; and, the location and methodical use of the most appropriate analytical instruments for an analysis of the novel based on these choices. Theoretical thought about the very notion of humor began during the first thirty years of the 20th century with Freud, Bergson and Pirandello’s renowned studies. What’s more, Francesco Orlando and Tzvetan Todorov’s arguments linked the Freudian perspective to structural linguistics as well as to Chaïm Perelman and Lucie Olbrechts-Tyteca’s neo-rhetorics. Thus, the analysis of the first chapter of Confessioni establishes an argumentative function of the notion of humor’s formal and fundamental phenomena. It also clearly reveals the strategic relevance of this fundamental section of the novel through the presence of a sort of koinè that becomes evidently manifest during the first chapter, but it also appears throughout the entire work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.