Les compléments comme determinants sémantiques du verbe

par Habiba Souid

Thèse de doctorat en Langues, civilisations et sociétés orientales

Sous la direction de Jean-Patrick Guillaume.

Soutenue le 21-11-2013

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre des Etudes Arabes et Orientales (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Dan Savatovsky.

Le jury était composé de Jean-Patrick Guillaume, Dan Savatovsky, Georges Bohas, Mostefa Harkat.


  • Résumé

    Les sens complémentaires en arabe sont multiples et variés. Outre les aspects syntaxiques, nous relevons des aspects sémantiques propres à chaque complément. L’introduction de l’un de ces sens dans la phrase l'enrichit et entraîne des précisions qui se rattachent au verbe. Les grammairiens classiques parlent des (mafûîät) ou encore des (manûübät) noms au cas accusatif, ils s'intéressent ainsi au traits formels des compléments. Les rhétoriciens soulignent les traits sémantiques. Ils insistent sur le sens de la restriction déterminative qu’exerce le complément sur le verbe. Une approche critique démontre que les compléments en arabe jouent un rôle important dans l'éclaircissement du sens de l’action. C’est donc le verbe qui sélectionne le sens complémentaire convenable. En arabe moderne (dans les écritures contemporaines) l’usage des compléments ne s’écarte pas loin de l'usage classique. Les auteurs sont soumis aux règles de la théorie grammaticale des premiers siècles. Toutefois, il existe certains aspects d'évolution qui reviennent, soit au choix libre de l’écrivain, soit à l’évolution interne de la langue elle-même.

  • Titre traduit

    Complements as semantic determinants of the verb


  • Résumé

    The complements in arabic are multiple and various. Besides syntactic aspects, we put a spot light on the Semantic aspects of each complement. The insertion of such complement to the sentence enriches the meaning by adding precisions related to the verb. The classical grammarians talk about (mafülät) or (manlïlübäù) nouns that finish by the short vowel (a). They are also interested by the formal character of these complements. The rhetoricians highlight the Semantic character. They emphasize on the meaning of the deeming restriction that the complement exerts on the verb. A critical approach shows/proves that the complements in Arabic have an important role in the understanding of the action meaning. Consequently, it is the verb that selects the adequate complementary meaning. In modem Arabic, like in contemporary writings, the usage of complement does not differ from the traditional and classical usage. The authors are subject to the rules of grammatical theory of the early centuries. However, there are some aspects of evolution that are back either at the discretion of the writer, or at the internal evolution of the language itself.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.