Politiques économiques et disparités régionales en Tunisie : une analyse en équilibre général micro-stimulé

par Faycel Zidi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Xavier Richet.

Le président du jury était Mohamed Haddar.

Le jury était composé de Mohamed Haddar, Claude Berthomieu, Roland Lantner.


  • Résumé

    Près de deux décennies, après la libéralisation de l’économie tunisienne, les disparités régionales se sont fortement accentuées. Les amples écarts de développement entre les régions du littoral et de l’intérieur sont révélateurs d’une grande hétérogénéité en termes de niveaux de revenus, de croissance, de chômage, de répartition entre activités à forte et à faible productivités et de pauvreté. Si les régions du littoral font partie de l’axe de compétitivité et constituent le centre des branches phares de l’industrie tunisienne, les autres régions de l’intérieur disposent de moins de compétences stratégiques et affichent des performances moyennes, voire même faibles. Aucun processus de convergence régionale n’est enclenché. L’objet de la thèse est de quantifier et d’appréhender les impacts macroéconomiques et microéconomiques de sept réformes de politiques économiques susceptibles de réduire les disparités régionales, dans le cadre d’une approche macro-micro. Approche qui conduit inévitablement à privilégier un cadre d’analyse qui se compose de deux modèles reliés: un modèle d’équilibre général dynamique et multirégional et un modèle de micro simulation. L’implémentation de ces deux modèles a permis de réaliser un exercice de projection et un autre de simulation. Le premier exercice a étudié l’évolution future de l’économie tunisienne, en absence de toutes réformes économiques et/ou choc exogène. Les résultats montrent que le clivage littoral-intérieur devrait s’accentuer si des mesures de correction ne sont pas mises en œuvre. Les résultats de simulation suggèrent qu’une politique de libéralisation commerciale bénéficie plus aux régions du littoral. Pour stimuler la croissance des régions de l’intérieur, il est préférable d’entreprendre des politiques de discrimination positive qui visent à augmenter leurs niveaux d’investissements public et surtout privé. Par ailleurs, la réduction de l’écart de performance économique entre le littoral et l’intérieur du pays ne peut se faire rapidement qu’au moyen d’un changement technologique important dans les régions de l’intérieur. Tous les scénarios envisagés dans ce travail rejettent la nécessité d’un arbitrage entre croissance et pauvreté régionales et confirment donc les possibilités d’une croissance pro-pauvre.

  • Titre traduit

    Economic policies and regional disparities in Tunisia : a micro-macro approach


  • Résumé

    Almost two decades after the liberalization of the Tunisian economy, regional disparities have been accentuated severely and are expected to grow further. The existing gap between the coastal regions and those inland is showing high inequality in terms of levels of income, growth, unemployment, productivity and poverty. The industry in the littoral regions remains the most competitive leading the Tunisian industry, while other regions in the interior lag behind with fewer strategic competences and skills and medium or even low performance. Hence, the process of regional convergence has been broken rather than achieved. The purpose of this research is to assess and quantify the macroeconomic and microeconomic impacts of seven economic policies which aiming to reduce regional disparities in Tunisia. For that purpose, we will use a micro-macro based approach with two interconnected models: A multiregional dynamic general-equilibrium model and a micro-simulation model. The implementation of these two models has enabled a projection exercise and simulation one. The first exercise studied the future evolution of the Tunisian economy in its national and regional dimensions without any economic and / or exogenous shock reforms. The results show that the littoral-internal cleavage is expected to increase if corrective measures will not be implemented. Simulation results show that trade liberalization policy benefits more to coastal regions. However, to stimulate growth performance on behalf of inland regions, positive discrimination action policies, as public and especially private investment increase, will be necessary. Moreover, reducing the economic gap performance between the coast and the interior can be done quickly through a major technological change for regions in the interior. All scenarios in this study reject the possibility of trade-off between growth and regional poverty and thus confirm the potential for pro-poor growth.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.