Globalisation et régionalisation : les stratégies d'internationalisation de Volkswagen, Renault et Fiat dans les principaux pays d'Europe Centrale et Orientale et en Chine durant leur transition systémique à l'économie de marché

par Antonia Berei-Nagy

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Xavier Richet.

Le président du jury était Jenö Koltay.

Le jury était composé de Xavier Richet, Jenö Koltay, Giovanni Balcet, Violaine Delteil, Srdjan Redzepagic.


  • Résumé

    Durant les dernières décennies, la globalisation de l’économie mondiale s’est non seulement développée à une vitesse accélérée et inattendue, mais elle s’est également complexifiée de manière inédite. Ce processus a induit des changements considérables dans l’organisation de la production industrielle au niveau mondial. Parallèlement au renforcement de la globalisation a émergé le phénomène de la régionalisation. Les firmes multinationales, organisées aujourd’hui en firmes réseaux, sont devenues les acteurs économiques principaux et semblent façonner l’économie mondiale au point d’en déterminer l’évolution future. Elles peuvent également être des moteurs puissants de rattrapage et de mise à niveau du secteur industriel dans une économie donnée. Pour démontrer le développement à la fois global et régional des firmes multinationales, nous avons choisi l’industrie automobile qui, par son étendue et son intensité technologique, permet d’illustrer plus concrètement les principales évolutions économiques de ces dernières années. L’analyse des principaux pays d’Europe Centrale et Orientale et de la Chine permet de montrer le rôle qu’ont joué les firmes multinationales de la construction automobile dans la transition d’une économie planifiée socialiste à un système d’économie de marché, ainsi que de mettre en évidence le processus d’intégration des territoires dans la stratégie globale et régionale des constructeurs.

  • Titre traduit

    Globalization and regionalization : internationalization strategies of Volkswagen, Renault and Fiat in the main Eastern and Central European Countries and in China during their transition to a market economy


  • Résumé

    During the last decades, the globalization of the world economy has not simply developed at an accelerated and unexpected pace, but it has also become more complex than ever before. This process led to significant changes in the organization of industrial production at the world level. Parallel to the globalization, the phenomenon of regionalization has emerged. Today multinational firms organized as network enterprises, became the principal actors of the world economy and they seem to shape the direction of its future evolution. They can also serve as the engine for industrial upgrading and catching up for a given economy. To demonstrate the global and regional development of multinational enterprises, we have chosen the automotive industry since it is a wide and technology-intensive sector and can highlight the main stages and changes of the last decades’ economic evolution. The analysis of the main Central and Eastern European Countries and of China enables to shed light on the role that multinational enterprises within the automobile manufacturing sector have played in the transition from a socialist planned economy to a market economy and on the process of integration of these territories in the global and regional strategy of the vehicle manufacturers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.