Āyurveda et Yoga : etude de l’Ayurvedasûtra commenté par Yogânandanâtha

par Surender Bhandari

Thèse de doctorat en Études indiennes

Sous la direction de Nalini Balbir.

Soutenue le 27-06-2013

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Mondes iranien et indien (Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Pierre-Sylvain Filliozat.

Le jury était composé de Nalini Balbir, Pierre-Sylvain Filliozat, Jan E. M. Houben, Gopabandhu Mishra.


  • Résumé

    Le présent travail est consacré à un ouvrage de médecine indienne classique, l’Ayurveda.Il s’agit de l’Āyurveda-sūtra, écrite en style aphoristique, édité et publié par l’Oriental Research Institute de Mysore en 1922, puis réédité en 1988,grâce aux manuscrits sur feuilles de palme trouvés chez les médecins locaux ayurvédiques. Au-delà de cette édition, le texte n’a fait jusqu’à présent l’objet d’aucune étude, alors que, comme le remarque la somme récente de G.J. Meulenbeld, l’une de ses caractéristiques principales est qu’il propose des liens importants entre l’Ayurveda et la science du Yoga, et qu’il est le seule connu à avoir pour objectif d’intégrer ces deux disciplines. Il montre comment les différents types de nourritures augmentent les qualités sattva, rajas et tamas et comment les pratiques du yoga influencent les conditions du corps. D’ailleurs, l’éditeur Shamasastry le qualifie d’oeuvre unique où « ...il y a autant d’efficacité attribuée à la théorie du ‘jeûne’ et de la ‘respiration profonde’ …». Mais limiter l’Āyurveda-sūtra à une théorie du « jeûne » et de la « respiration profonde » semble très réducteur. Notre étude s’attache à montrer que cette oeuvre va bien au-delà de ces aspects. En effet, dans la partie ayurvédique, elle traite de l’importance et de la signification même de la nourriture et de ses effets sur le corps et sur l’esprit, tels qu’ils sont exposés dans plusieurs Upaniṣad. Dans la partie yoga, elle aborde des concepts dispersés dans les Upaniṣad traitant non seulement du contrôle du souffle mais également d’autres notions ésotériques telles que l’éveil de la kuṇḍalinī l’action des lotus dans le corps, etc.

  • Titre traduit

    Āyurveda and Yoga : Study of Āyurveda-sūtra with commentary of Yogānandanātha


  • Résumé

    The present study is dedicated to a work in the field of Indian Classical Medicine, Ayurveda. It concerns the Āyurvedasūtra,written in aphoristic style, edited and published by Oriental Research Institute of Mysore in the year 1922,further reedited in 1988, with the help of palm leaf manuscripts found with local Ayurveda physicians. Apart from thisedition, this text has till today not been studied even though, as has been observed in a recent compendium by DoctorJan Meulenbeld, one of its principal characteristics is that it proposes important relation between Ayurveda and theScience of Yoga, and is the only one so far known that aims at integrating these two fields. It shows how the differenttypes of food increase the sattva, rajas and tamas qualities and how the practice of yoga influences the bodyconditions. Moreover, editor R. Shamasastry qualifies it as a unique work where « …so much efficacy is attached to thetheory of fasting and deep-breathing….». But to limit this work to a “theory of fasting” and “deep breathing” isabsolutely insufficient. The present study pays marked attention to show that this work goes much beyond theseaspects. Indeed, in the ayurvedic portion, it deals with the importance and even the significance of food and its effectson body and mind, as exposed in several upaniṣad. In the yoga portion, it treats the concepts scattered in the upaniṣaddealing with not only the breath control but also the esoteric doctrines such as awakening of the kuṇḍalinī, action of thelotus in the body etc.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.