L'image de la Chine chez le passeur de culture François Cheng

par Tiannan Liu

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Jean Bessière et de Philippe Daros.

Soutenue le 18-06-2013

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Yves Clavaron.

Le jury était composé de Jean Bessière, Philippe Daros, Yves Clavaron, Frédéric Wang, Véronique Alexandre-Journeau.


  • Résumé

    François Cheng est devenu une figure symbolique incontournable aussi bien pour la France que pour la Chine. C’est un écrivain dont la culture et la conscience sont doubles, car sa vie est étroitement liée à la Chine et à l’Occident. Sa grande intériorité énigmatique s’explique par son âme chinoise et son amour de l’Occident. Toute sa vie, il a poursuivi la réconciliation et le dialogue entre les deux cultures. Son écriture est aussi fortement marquée par une expérience personnelle de l’exil liée à un profond sentiment d’authenticité. D’un côté il nous fait redécouvrir une Chine traditionnelle et artistique, de l’autre il nous dépeint un vieux pays hanté par les destinées tragiques d’innocents, nous offrant ainsi l’image d’une Chine très riche et diversifiée. La constante comparaison entre les deux cultures nous révèle ses racines chinoises et son esprit français, marqué par un humanisme épris de liberté. C’est dans cette symbiose que se révèle la pensée de François Cheng, nourrie de multiples spiritualités et habitée par les concepts dualistes de la beauté et du mal. Cette recherche nous permet de mieux connaître cet écrivain : un quêteur de beauté, un homme en marche, un écrivain indéfinissable – le plus chinois des écrivains français ou bien le plus français des écrivains chinois –.

  • Titre traduit

    The Representation of China and Cultural Transfers in the works of François Cheng


  • Résumé

    François Cheng is a major and symbolic figure in France and in China as well. He is a dual-culture writer who draws upon two streams of consciousness. His destiny is closely associated with China and the West. His enigmatic introspection can be explained by his Chinese soul and his love for the West. Throughout his life, he constantly pursued reconciliation in the dialogue between Eastern and Western cultures. His writing is strongly coloured by his unique experience of exile and a deep sense of authenticity. On the one hand, he enables us to rediscover a traditional and artistic China, while on the other hand, he describes an old country where innocent people suffered tragically. Thus the image of China that François Cheng draws, proves to be very rich and diverse. The continuous and coherent comparison between both cultures – French and Chinese ‒ reveals the French side of his reflection, his humanist trend and sense of freedom. It is within this symbiosis that we discover François Cheng’s thinking, nurtured by multi-spirituality and inhabited by the dualistic concepts of beauty and evil. This research intends to improve the knowledge we have of Francois Cheng : in search of beauty and dedicated to a constant reflection, he appears a double and indefinable writer : the most Chinese of French writers, and the most French of Chinese writers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.