La représentation du corps dans les textes narratifs de la première moitié du XVIe siècle

par Masataka Ishibashi

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Nathalie Dauvois.

Soutenue le 29-03-2013

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Formes et idées de la Renaissance aux Lumières (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Marie-Luce Demonet.

Le jury était composé de Nathalie Dauvois, Marie-Luce Demonet, Marie-Madeleine Fragonard, Cathy M. Yandell.


  • Résumé

    Au seuil de l’ère moderne sous le règne de François Ier et d’Henri II, la société et le régime connaissent des changements fondamentaux : la déchéance de la classe noble féodale et la montée de la classe bourgeoise modifient la dynamique de la société. Par conséquent, l’identité de l’homme, fondée jusque-là sur le statut social féodal nécessite un autre modèle de fondement. La quête d’une nouvelle forme d’identité s’effectue tout le long du siècle, préparant en conséquence l’individu moderne de la fin du siècle, représenté par l’idée de « moi » chez Montaigne. Cette évolution de la société affecte le monde des récits de la première moitié du siècle qui prennent alors leur essor. Succédant à la tradition française des conteurs, et sous l’influence de romans et de récits de tradition italienne et espagnole, les récits manifestent dans la représentation du corps le germe de l’individu moderne bien que dans la plupart des cas les personnages soient encore fondés sur des types cofidiés par la la littérature médiévale. La première partie montre dans les jeux de regard des récits l’émergence d’une individualisation de la représentation du corps, notamment dans les Angoysses douleureuses et dans l’Heptaméron. En même temps, elle se sert de l’image du corps percevant comme point de repère pour aborder les récits dont le genre reste encore problématique. La seconde partie analyse, sous le thème du corps perçu, l’évolution de la société et de la morale en ce qui concerne le corps qui se reflètent dans la description physique des récits. L’évolution militaire est étudiée avec l’œuvre de Rabelais. La troisième partie, dérivée de la deuxième partie se concentre sur le geste. Le dialogue gestuel dans Pantagruel est traité avec l’objectif de déchiffrer la signification de chaque geste et enfin d’interpréter le sens des dialogues. En établissant l’inventaire de gestes de l’époque, nous lançons une hypothèse sur la parodie et la critique de la réforme monastique qui précéde la Réforme comme arrière-plan de l’épisode.

  • Titre traduit

    The Image of the Body in French Narratives of the First Half of the 16th Century


  • Résumé

    Under the reigns of François I and Henri II, at the threshold of the modern era, both society and government were undergoing fundamental changes : the fall of the feudal nobility and the ascent of the middle-class were changing the dynamics of the society. As a result, man’s identity, which until then had been based upon the feudal system, necessitated a new social interpretation. The quest for a new form of identity took place throughout the century, eventually resulting in the concept of the modern individual by the end of the century, which Montaigne’s idea of the self represents. This societal evolution inspired the prolific writing of stories in the first half of the sixteenth century. Based on the tradition of the French storyteller and under the influence of Spanish and Italian stories, the stories show in the representation of the body the germ of the modern individual, though in most of the cases the characters are still based upon certain human types codified by medieval literature.The first part discusses the human game of observing the body and the individualization of the body, mainly in The Angoysses douleureuse and The Heptaméron. At the same time, it uses the image of the perceived body as a reference point for addressing gender narratives which still remain problematic. The second part, entitled the perceived body studies the evolution of society and the morality of the body through the described physical images in the stories. The military revolution is treated with Rabelais’ works. The third part, derived from the second part, focuses on gesture. The dialogs involving gesture in Pantagruel are analyzed, aiming at the deciphering of each gesture and finally interpreting the dialogs’ meaning. Through an inventory of the gestures of the period, a hypothesis for a parody and a critique is suggested for the monastic reformation which precedes the Reformation as a background of the episode.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.