La Cohérence du texte chez André Breton. Une étude de quatre oeuvres : Nadja, Les Vases communicants, L’Amour fou et Arcane 17

par Misao Harada

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Henri Béhar.

Le président du jury était Michel Bernard.

Le jury était composé de Henri Béhar, Michel Bernard, Elza Adamowicz, Marie-Paule Berranger.


  • Résumé

    Dans cette étude nous nous proposons de mettre au jour ce qui assure la cohérence du texte dans quatre récits autobiographiques d’André Breton : Nadja, Les Vases communicants, L’Amour fou et Arcane 17. Nous proposons de les appeler « tétralogie » bretonienne. Après avoir montré que les approches en narratologie ne sont pas adaptées à cette fin, nous verrons que l’argumentation ayant pour but de transmettre l’idée du surréalisme donne un cadre intégrateur à ces récits pour en assurer la cohérence. Chaque texte doit selon nous être considéré comme une situation de communication entre le lecteur et l’auteur, c’est-à-dire dans sa dimension pragmatique et énonciative. L’illustration photographique, présente dans trois récits de la « tétralogie », fait partie des moyens mis en œuvre par l’acte d’argumenter. Elle contribue au mieux à cette communication-argumentation. Nous démontrons que ces récits doivent être considérés comme des « livres illustrés » modernisés par la photographie. Dans cette optique, nous examinons le rôle et l’évolution de la photographie à travers la « tétralogie ».Nous montrons que la situation de communication est figurée dans chacun des quatre récits comme un espace théâtral car chacun d’eux est construit comme un théâtre virtuel et fantasmatique. La théorie freudienne du rêve et du théâtre nous permet d’explorer la théâtralité de la « tétralogie » tout en résolvant le paradoxe du théâtre chez BRETON.

  • Titre traduit

    Coherence of the Text in André Breton. A Study of four Narratives : Nadja, Les Vases communicants, L’Amour fou and Arcane 17


  • Résumé

    This study aims at clarifying the textual coherence in four autobiographical narratives of the Surrealist Poet André Breton: Nadja, Les Vases communicants, L’Amour fou and Arcane 17, which we propose to call “bretonian tetralogy”. Our main thesis is the central importance, in this “tetralogy”, of acts and means of convincing the reader of the genuineness of Surrealism. And the author succeeds in establishing a dynamic tête-à-tête relation with his reader, which endows each narrative with its inward coherence. Photography plays a key role in this rhetoric scheme, and we put forward the interpretation of “bretonian tetralogy” as a variation of 19th century’s illustrated book modernized by the medium and visualization device. On the basis of Freud’s theory about dream and theatricality, we demonstrate that these narratives must be considered as virtual theatres since incorporated theatricality is a way of reminding and exploiting, in the shape of a text, the discourse situation underway between communication partners; Breton and his reader.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.