Entre Histoire et mémoire. Un aspect du roman espagnol et hispano-américain à l'aube du XXIème siècle (R. Piglia, R Bolano, J. Cercas)

par Ramiro Noriega

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Daniel-Henri Pageaux.

Soutenue le 18-03-2013

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (équipe de recherche) et de Centre d'Études et de Recherches Comparatistes (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Bessière.

Le jury était composé de Daniel-Henri Pageaux, Jean Bessière, Philippe Goudey, Mónica Zapata.


  • Résumé

    Dans Les détectives sauvages, Respiration artificielle et Les Soldats de Salamine, Bolaño, Piglia et Cercas mettent en avant trois questions que nous traitons dans cette étude: 1. Le roman est un objet historique, en tant que document et en tant que dispositif du discours. 2. L’écriture de fiction, l’écriture romanesque, la fabrication des romans ne peut se faire sans recourir à la mémoire. 3. La relation conflictuelle entre réel et fiction constitue le terrain de développement du récit contemporain. Le premier chapitre part d’une réflexion sur le rapport entre littérature et Histoire en Amérique Latine et en Espagne ; suit une réflexion sur le concept d’Histoire et le rôle de l’historien dans la littérature, une étude sur les rapports entre le narrateur et l’objet de sa narration, et finalement une analyse sur la littérature en tant que transgression. Dans le deuxième chapitre nous traitons la notion de mémoire en relation avec l’imaginaire ; les notions de durée et d’image chez Platon, Aristote, Freud, Bergson et Ricœur sont à la base de cette analyse. Suit une analyse sur les tensions entre écriture, souvenir et imagination. Nous nous occupons du document et de la fiction en étudiant le rôle des personnages écrivains, de la mémoire en tant qu’imagination, et sur le rapport entre le corps et la mémoire dans l’écriture chez les trois auteurs. Le troisième chapitre pose la question d’une nouvelle poétique de la fiction par une étude sur la notion d’ostranenie de Brecht, ainsi que sur les limites de l’écriture de fiction à travers les notions d’origine, de l’infini, de l’insuffisant, et du dissemblable — celle-ci par une lecture comparée avec les travaux de Didi-Huberman. Pour finir, une réflexion sur les notions de local, d’universel, du récit manqué, et de l’inutilité de la littérature. Toutes ces notions sont traitées par des analyses ponctuelles des trois romans étudiés.

  • Titre traduit

    Between history and memory. An aspect of the Spanish and Hispano-american novel at the dawn of the 21st century (R. Piglia, R. Bolaño, J.Cercas)


  • Résumé

    In The Savage Detectives, Artificial Respiration, and Soldiers of Salamis, Bolaño, Piglia et Cercas highlight three questions that we discuss in this study: 1. The novel is a historical object, both as a document and as a mechanism of discourse. 2 Fiction, novel writing, the construction of novels, cannot take place without recourse to memory. 3. Conflict between reality and fiction is the area where contemporary narrative is developing. The starting point of the first chapter is a reflection about the relationship between literature and history in Latin America and Spain; followed by a reflection on the concept of history and the role of the historian in literature, a study on the relationships between the narrator and the object of his or her narration and finally an analysis of literature as transgression. In the second chapter we deal with the notion of memory and its relationship with the the imaginary; the concepts of the duration and image from Plato, Aristotle, Freud, Bergson et Ricœur underpin this analysis. This is followed by an analysis of the tensions between writing, memory and imagination. We examine archives and fictional works to assess the role of writers as fictional characters, memory as imagination, the relationship between the body and memory in the work of these three writers. The third chapter poses the question of whether there exists a new poetics of fiction by studying Brecht's concept of ostranenie as well a the limits inherent in fiction because of the concept of origin, the infinite, the insufficient and the different - the latter through a comparative reading of the work of Didi-Huberman. To conclude, there is a reflection on notions of local, universal, the failed novel and the uselessness of literature. All these notions are considered through specific references to the three novels under study.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.