Les mécanismes de reconnaissance et la mobilisation de publics dans la médiatisation du don humanitaire : l'exemple des journaux télévisés et des émissions caritatives

par Pierre Bialès

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Rémy Rieffel.

Le jury était composé de Frédéric Lambert.

Les rapporteurs étaient Jocelyne Arquembourg, Jean-Philippe Bouilloud.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet de montrer que la reconnaissance joue un rôle essentiel dans la médiatisation du don humanitaire. La première partie fait ressortir, à partir de l’analyse des mises en scène de productions médiatiques portant sur l’humanitaire, la diversité des processus de reconnaissance pouvant être mis en oeuvre et montre comment, par le jeu d’un mécanisme miroir, ceux-ci provoquent des comportements d’empathie incitant à effectuer un don. L’analyse des discours tenus au cours de ces productions permet aussi de montrer que les enchaînements argumentatifs d’énoncés s’appuient sur des topoï dont l’application peut conduire, en favorisant la reconnaissance des donateurs, à la réalisation d’actes de générosité. L’étude fait ressortir que l’incitation au don ne peut cependant concerner que des associations humanitaires dont l’éthique est reconnue par les donateurs potentiels. Dans la deuxième partie, une analyse menée sur les journaux télévisés diffusés après le drame survenu en Haïti en 2010 montre en quoi la scénarisation, conçue pour capter le public à l’occasion d’un événement dramatique exceptionnel, génère, en fait, des processus de reconnaissance incitant à la réalisation de dons. L’étude d’une autre production médiatique, le Téléthon, fait ressortir que la scénarisation de cette émission caritative s’inscrit alternativement dans la topique du sentiment avec la mise en jeu de mécanismes de reconnaissance favorisant le don et dans la topique de la dénonciation où les animateurs attribuent aux téléspectateurs deux places distinctes : celle de téléspectateurs déclarés « coupables » de ne pas avoir encore accompli un geste de générosité et celle de téléspectateurs donateurs reconnus pour leurs dons. L’analyse de ces deux productions montre aussi comment leurs scénarisations façonnent, autour d’une même cause humanitaire, des publics rassemblant des téléspectateurs qui, amenés à participer à un élan général de solidarité, sont davantage encore incités à accomplir, dans un désir de reconnaissance, des actes de générosité.

  • Titre traduit

    Recognition mechanisms and public mobilization in the media coverage of humanitarian donations : the example of newscasts and telethons


  • Résumé

    The objective of this thesis is to demonstrate that recognition plays an essential role in the media coverage of humanitarian donations. Based on an analysis of the portrayal of humanitarian donations in the media, the first part underlines the diversity of the recognition processes that can be implemented, and shows how, through a mirroring mechanism, they stimulate empathy behaviours, leading people to make donations. An analysis of the type of language used for these productions also shows how arguments are based on topoi, the application of which, by favoring donor recognition, can lead to acts of generosity. The study also highlights the fact that incentives to donate can only concern humanitarian organizations that potential donors recognize as ethical. In the second part, an analysis of the newscasts broadcast in the wake of the 2010 disaster in Haiti shows how the presentation of these newscasts, designed to draw the viewer’s attention to this unheard-of catastrophe, actually generated processes of recognition that lead people to donate. Telethons, another form of media production, are also studied, highlighting the fact that the way in which charitable television programs are staged alternates between the topic of sentiment, with the use of recognition mechanisms that favour charitable donations, and the topic of denunciation, where the hosts place viewers in one of two categories: those who are “guilty” of not yet having made a donation, and those who receive recognition for the donations they have made. This analysis also shows how the staging of these two types of productions focusing on the same humanitarian cause shapes a public that includes viewers who, encouraged to participate in a general surge of solidarity, have more of an incentive to make a donation out of a desire for recognition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (668 p.)
  • Notes : Bibliogr. p. 310-322

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Echirolles, Isère). Centre de documentation Yves de la Haye.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TV 648
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T2013-61
  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.