Une nouvelle histoire du féminisme aux Etats-Unis : du Women’s Armed Services Integration Act de 1948 au Civil Rights Act de 1964

par Marie Fauvrelle

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jennifer Merchant.


  • Résumé

    En 1948 le Président Harry S Truman signe le "Women’s Armed Services Integration Act". Cette loi est en fait le fait d’armes de Margaret Chase Smith, sénatrice et représentante de l’état du Maine. En 1948, à travers le" Women’s Armed Services Integration Act" Madame Smith met en avant ces milliers de femmes qui, après l’enrôlement obligatoire pour cause de deuxième guerre mondiale, voient en l’armée une nouvelle carrière qui s’ouvre à elles. Seule femme ayant été élue, sous la bannière républicaine, à la Chambre des représentants et au Sénat de son propre chef, Margaret Chase Smith rencontre le sénateur Joseph McCarthy, « grand ordonnateur » des audiences du HUAC dans les années 50, lors d’un dîner informel. Les Américaines s’organisent aussi pour leurs droits, sur le plan syndical les années 50 peuvent bien être la “missing wave” clamée par l’historienne Dorothy Sue Cobble. Cette thèse, ayant pour toile de fond l’étude de cas de deux cents femmes interrogées par le HUAC de McCarthy, met en lumière, de façon significative, les individus et les militantes, femmes réelles qui sont les principales protagonistes des changements historiques, notamment une égalité à travers le Civil Rights Act de 1964. Comme la « micro histoire » de l’école italienne dont les chercheurs étudient ces nouveaux acteurs de l’Histoire, appelés de manière suggestive « les gens ordinaires », ce présent travail sur le maccarthysme se penche sur des individus représentatifs de leur genre, de leur race et de leur combat. Ainsi, cette démarche s’inscrit dans la perspective de la Nouvelle Histoire que le Professeur Paul-Marie Veyne définit comme représentative des « dimensions collectives de l’individu. » Les audiences du HUAC et de McCarthy, tenues de 1950 à 1954, dévoilent les histoires de divers citoyens, plus précisément de citoyennes obligées de se démener pour améliorer leur condition de vie. Mille trois cent cinquante-deux livres, trois cent douze articles de Presse et une centaine d’articles universitaires portant sur le maccarthysme peuvent être répertoriés de nos jours, mais rares, sinon aucune de ces analyses ne mettent en avant le rôle des femmes appelées devant le HUAC et les Commissions d’enquête sur le communisme dans les années McCarthy...

  • Titre traduit

    A new history of feminism in the United-States of America : from the Women's Armed Services Integration Act - 1948 to the Civil Rights Act - 1964


  • Résumé

    In 1948 President Harry S Truman signed the "Women's Armed Services Integration Act". This law is in fact an exploit of Senator Margaret Chase Smith, representing the state of Maine. In 1948, through the "Women's Armed Services Integration Act", Mrs Smith proposed a career to those thousands of women who saw in the army a new horizon. Only woman having been elected under the Republican banner, in the House of Representatives and the Senate, Margaret Chase Smith met Senator Joseph McCarthy, at the head of the HUAC in the Fifties. While servicewomen benefited from the" Women's Armed Services Integration Act", the other american women organized for their rights, especially through trade unions. Feminine activism was alive in the Fifties which can be seen as the “missing wave” coined by historian Dorothy Sue Cobble. This thesis, having as background the case study of some 200 women, sheds light on individuals, real women who were the main characters of historical change, namely an equality achieved through the Civil Rights Act. As the “micro histoire” of the Italian school whose researchers study these new actors of history, called “ordinary people”, this present work on McCarthyism leans on individuals representative of their gender, their race and their fight. Thus, this approach falls under the prospect for New History which Professor Paul-Marie Veyne defines as representative of “collective dimensions of the individual.” The investigations of HUAC presided by McCarthy, in the Fifties, reveal the stories of various citizens, especially women always in a struggle to lead a better life. One thousand three hundred and fifty-two books, three hundred and twelve newspaper articles and a hundred university articles concerning McCarthyism can be listed, but scarcely, if not none, of deal with the role of women called before the HUAC and the Committees of inquiry on Communism in the McCarthy years...

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (520 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-397. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T2013-14
  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.