Inshô-ha : diffusion et réception de l'école française dite "impressionniste" au Japon entre 1945 et 1985

par Asuka Abe

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pascal Ory.

Le président du jury était Hugues Tertrais.

Le jury était composé de Pascal Ory.

Les rapporteurs étaient Emmanuel Lincot, Évelyne Cohen.


  • Résumé

    Les Japonais semblent avoir une prédilection pour la peinture impressionniste. Des expositions y sont consacrées chaque année et une foule anonyme d'amateurs s'y précipitent. Pour la réception des œuvres d'art dans la société, il est nécessaire non seulement que la notion d'art soit partagée, mais aussi les facteurs qui permettent son fonctionnement- les musées, les expositions, les spectateurs et les collectionneurs. Comment ce pays, le Japon, situé culturellement et géographiquement loin de l'Europe, s'est-il imprégné de cette notion étrangère à sa culture et devenir l'un des premiers consommateurs de peinture impressionniste? Cette thèse a pour objectif d'étudier la réception et la diffusion de la peinture impressionniste au Japon entre 1945 et 1985. Dans la première partie, nous nous intéresserons aux différentes parties prenantes du système de l'art au Japon, acteurs et vecteurs de la réception et la diffusion des peintures impressionnistes: les grands quotidiens, les grands magasins, les collections, l'enseignement de l'art, les reproductions. Les grands quotidiens jouèrent un rôle important en tant qu'organisateurs d'expositions et les grands magasins, en tant qu'importants lieux d'exposition. Dans la deuxième partie, nous nous focaliserons sur quatre peintres - Monet, Renoir, Cézanne et Van Gogh - que les Japonais englobent dans le mouvement impressionniste (lnshô-ha, ayant acquis une popularité particulièrement importante, et dont la réception et la diffusion se sont produites de manières différentes. En se concentrant sur la peinture impressionniste, notre étude décrit également la vulgarisation de la notion d'art au Japon.

  • Titre traduit

    Indhö-ha : reception and dissemination of French school painting, so-called "Impressionist" in Japan between 1945 and 1985


  • Résumé

    The Japanese seem to have a predilection for the impressionist paintings. Exhibitions gathering their paintings are organized every year and crowds of fans visit them. The reception of works of art in a society depends not only on a shared concept of Art, but also on the factors allowing the operation of Art - the museums, exhibitions, viewers and collectors. How did this country, culturally and geographically located so far from Europe, absorb this concept strange 10 their culture and become one of the most important consumers of Impressionist painting? This thesis aims to study the reception and the dissemination of Impressionist painting in Japan between 1945 and 1985. In the first part, I focus on the different stakeholders of the Art system in Japan, actors and vectors of the reception and dissemination of Impressionist paintings: major newspapers, department stores, art collections, art education, reproductions. Major newspapers played an important role as organizers of exhibitions and department stores, as important venues. In the second part, I study the reception of four pa inters - Monet, Renoir, Cezanne and Van Gogh - which the Japanese consider as Impressionists (lnshô-ha), who have gained a particularly significant popularity and whose reception and dissemination occurred in different ways. Focusing on Impressionist painting, our study also describes the expansion of the concept of Art in Japan.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.