Les appropriations urbaines de la question agricole. Le cas de Brive, de 1945 à 2012.

par Pauline Marty

Thèse de doctorat en Geographie

Sous la direction de Sabine Barles et de Taoufik Souami.

Soutenue le 02-10-2013

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale de Géographie de Paris. Espace, sociétés, aménagement (Paris) , en partenariat avec Laboratoire Géographie-cités (Paris) (laboratoire) et de Centre de recherche sur les réseaux, l'industrie et l'aménagement (laboratoire) .

Le président du jury était Bernard Pecqueur.

Le jury était composé de Sabine Barles, Taoufik Souami, Gérard Béaur, Cyril Nouhen.

Les rapporteurs étaient Monique Poulot, Christine Aubry.


  • Résumé

    En s'appuyant sur une démarche historique et empirique, et en mobilisant le cadre conceptuel de l'écologie territoriale, cette thèse analyse les relations entre la ville et l'agriculture au cours d'une période de profondes mutations agricole urbaines, et de globalisation, qui aurait dessaisi la ville de la question agricole. Pourtant, la ville continue depuis 1945 d'entretenir avec l'agriculture une relation forte quoique changeante. Dans l'après-guerre, la ville est un relais de l'Etat pour la modernisation des filières agricoles et des outils de transformation, contribuant à l'insertion des productions locales dans le système alimentaire, et développant par ce biais son économie agro-industrielle. Elle tente de maintenir sa fonction centrale de commerce agricole par la rénovation des infrastructures de marché. Celles-ci deviennent progressivement alternatives aux circuits dominants, permettant l'insertion au marché des produits artisanaux, aujourd'hui valorisés pour leur lien au terroir. Dès les années 1950 la ville construit son image territoriale en développant les contenus immatériels de l'agriculture, promouvant les produits et savoir-faire locaux. Ce faisant, elle contribue à maintenir jusqu'en 2012 une rente liée à l'ancrage territorial qui assure la pérennité des outils et opérateurs locaux. Plus récemment elle engage l'approvisionnement local de sa restauration scolaire et appuie son projet d'agglomération sur les produits et paysages locaux. Brive révèle le rôle des villes d'expédition dans la recomposition territoriale du système alimentaire, et le rôle d’intermédiation des villes moyennes entre l'agriculture locale et le système alimentaire.

  • Titre traduit

    Urban appropriations of agriculture. The case of Brive from 1945 to 2012


  • Résumé

    Relying on a historical and empirical approach, and mobilizing the conceptual framework of territorial ecology, our work analyzes the relationships between the city and agriculture, amidst a period of deep agricultural and urban mutations, and globalization, which allegedly divested the city of the agricultural issue. Nevertheless, since 1945, the city has been maintaining a deep yet changing relationship to agriculture. After the war, the city became the arm of the state for the modernization of the agricultural supply chain and transformation tools, thus contributing to the insertion of local production into the food system, and in this way developed its agro-industrial economy. The city tried to preserve its central function in agricultural trade by renovative market infrastructures. Those progressively offered an alternative to dominant channels, enabling the insertion into the market of artisanal products which today are valued for their link to the "terroir". In the 1950s, the city built its territorial image by developing immaterial contents for agriculture, and promoting local products and savoir-faire. In so doing, it has contributed to the preservation, until 2012, of revenues linked to the territorial anchorage which guarantees the sustainability of local tools and operators. More recently, it has taken action for local sourcing of school canteens, and has been basing its urban development project on local products and landscapes. Brive reveals the role of goods-shipping cities in the territorial reshuffling of the food system, and the intermediation


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.