Les Valerii Messallae : histoire, mémoire et pouvoir d'une famille noble (Ier s. av. J.-C. - Ier s. ap. J.-C.).

par Cyrielle Landrea

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Sylvie Pittia.

Soutenue le 30-11-2013

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne , en partenariat avec Anthropologie et histoire des mondes antiques (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Stéphane Benoist.

Le jury était composé de Sylvie Pittia, Jonathan Edmondson, Ségolène Demougin.

Les rapporteurs étaient Jean-Pierre Guilhembet.


  • Résumé

    Les Valerii Messallae appartiennent à une des plus anciennes et prestigieuses familles de Rome, la gens Valeria. L'étude porte sur l'époque tardo-républicaine, jusqu'à la fin de la dynastie julio-Claudienne. C'est une époque essentielle, durant laquelle s'effondre le régime républicain, puis se constitue le Principat. Les Valerii ont contribué à l'émergence d'un régime politique nouveau, auquel ils ont partiellement apporté leur adhésion. La thèse envisage les définitions et les formes nouvelles que prennent les indices de l'appartenance à la nobilitas : carrière politique, culte des ancêtres, évergétisme, fabrique de l'histoire familiale, héritage politique, marqueurs de la richesse et de la supériorité sociale, patronat judiciaire, port des cognomina héroïques et ethniques, privilèges juridiques .... Il s'agit d' identifier les permanences et les ruptures dans la définition d'une triple identité (patricienne, nobiliaire et gentilice) des Messallae et comprendre comment ils ont justifié leur supériorité en remodelant leur passé et en réinventant l'histoire de leurs ancêtres.

  • Titre traduit

    The Valerii Messallae : history, memory and power of a noble family (first century BCE to first century CE)


  • Résumé

    The Valerii Messallae belong to one of the oldest and most prestigious families of Rome, the gens Valeria. The study focuses on the late-Republican era to the Julio-Claudian dynasty. This is a critical time in which the republican regime collapses and where the Principate is being formed. The thesis focuses on the definitions and new forms that take the indices belonging to the nobilitas : political career, ancestor worship, family history, political legacy, markers of wealth and social superiority, cognomina, legal privileges ... It aims to identify the permanence and ruptures in the definition of a triple identity (patrician, noble and family) of Messallae and how they justified their superiority by reshaping their past and by reinventing the history of their ancestors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.