Devenirs messalistes (1925-2013) : Sociologie historique d'une aristocratie révolutionnaire

par Nedjib Sidi Moussa

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Johanna Siméant.

Soutenue le 13-12-2013

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale de science politique (Paris) , en partenariat avec Centre européen de sociologie et de science politique (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Gilles Dorronsoro.

Le jury était composé de Johanna Siméant, Bernard Pudal, Raphaëlle Branche.

Les rapporteurs étaient Todd Shepard, Alexis Spire.


  • Résumé

    Cette thèse propose une sociologie de l'engagement révolutionnaire et, plus singulièrement, des trajectoires révolutionnaires en situation coloniale et des trajectoires coloniales en situation révolutionnaire. Son objectif est de comprendre comment des Algériens colonisés deviennent révolutionnaires, comment ils font la révolution et comment ils cherchent à lui rester fidèle) à l'indépendance de l'Algérie. En prenant pour objet les dirigeants du courant de Messali Hadj membres du Conseil national révolutionnaire (CNR) à l'été 1954, nous tentons de dépasser les bornes chronologiques traditionnellement associée à la « guerre d'Algérie» pour étudier la formation d'une aristocratie révolutionnaire attachée à la forme partisane et à son chef historique. Sans réduire les devenirs messalistes au destin de leur leader emblématique, pionnier du nationalisme depuis l'entre-deux-guerres, nous soulignons le caractère situationnel du charisme messalien. Cette recherche invite à prendre en considération tout le travail des protagonistes intéressés par la trajectoire de la révolution algérienne (anticolonialistes, forces de répression, organisations concurrentes) et à prêter attention aux effets de structure dans l'analyse. À cet effet, des archives institutionnelles et privées ont été consultées, ainsi que la presse militante et des revues publiées sur plusieurs décennies. Des entretiens ont été réalisés avec des militants et leurs descendants en Algérie et en France.

  • Titre traduit

    Becoming Messalists (1925-2013) : Historical sociology of a revolutionary aristocracy


  • Résumé

    This thesis proposes a sociology of the revolutionary commitment and, more strangely, the revolutionary trajectories in colonial situation and the colonial trajectories in revolutionary situation. Us objective is to understand how colonized Algerians become revolutionary, how they make the revolution and how they try to remain in it faithful to the independence of Algeria. By taking for object the leaders of the current of Messali Hadj members of revolutionary national council (CNR). In summer1954, we try to go too far chronological traditionally associated with the "Algerian War" ta study the making of revolutionary aristocracy attached to the partisan shape and ta his historic leader. Without reducing the becoming messalists in the rate of their symbolic leader, pioneer of the nationalism since the inter War period, we underline the situational character of the messalian charisma. This research invites ID consider all the work of the protagonists interested in the trajectory of the Algerian revolution (anticolonialists, strengths of repression, rival organizations) and to pay attention on the effects of structure in the analysis. For that purpose, institutional and private archives were consulted, as well as the militant press and magazines published on several decades. Interviews were realized with activists and their descendants in Algeria and in France.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.