Economie politique de la libéralisation financière : Les réformes de dérégulation financière et de corporate governance dans les pays de l'OCDE

par Thibault Darcillon

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Bruno Amable.

Soutenue le 02-12-2013

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Gunther Capelle-Blancard.

Le jury était composé de Bruno Amable, Antoine Reberioux, Ekkehard Christian Ernst, Christophe Rault.


  • Résumé

    Adoptant une perspective de comparaison internationale au niveau macroéconomique, cette thèse a pour objet l'analyse des réformes de dérégulation financière et de corporate governance qui se sont opérées depuis le début des années 1970 dans l'ensemble des pays de l'OCDE. Alors que les modèles standards en économie s'intéressent aux effets d'efficience associés à une meilleure allocation des ressources, cette thèse exploite l'hypothèse de complémentarités institutionnelles afin de mettre en évidence l'impact des marchés financiers sur le marché du travail. A l'aide de modèles en données de panel, nos résultats font apparaître de forts transferts redistributifs associés aux réformes de libéralisation financière. La libéralisation financière, vi notamment la montée en puissance des investisseurs étrangers, a eu comme principale conséquence de modifier le mode de financement des entreprise En nous appuyant sur les complémentarités institutionnelles qui caractérisent les économies, nous montrons que l'adoption de ces réformes se traduit par une modification de l'équilibre institutionnel dans son ensemble en modifiant les rapports de force entre les différents agents. Plus spécifiquement, la thèse cherche à éclairer les points suivants: (i) les déterminants politiques et économiques des réformes financières; (ii) l'impact de ces réformes su les institutions structurant le marché du travail; (iii) la manière dont ces modifications affectent la distribution des salaires dans les pays de l'OCDE.

  • Titre traduit

    The political economy of financial liberalization


  • Résumé

    The dissertation proposes a cross-country analysis offinancial deregulation reforms and corporate govemance reforms in most of the OECD countries from 1970. Whereas standard models in economics tend to focus on efficiency effects this dissertation uses the institutional complementarity hypothesi to emphasize the impact offinancial markets on labor market. Using panel data models empirical results thus indicate that financial reforms have stron distributive effects. Financialliberalization and the rise of institutional investors have directly affected the way of firms' financing. It is argued that due to institutional complementarities the adoption of financial reforms is likely to affect the institutional equilibrium by modifYing the balance of power between social groups. More specifically, this dissertation investigates the following issues: (i) the political and economic determinants of financial reforms; (ii) the impact ofthese reforms on labor market institutions; (iii) how these changes affect the wage distribution in the OECD countries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.