L'économie du patrimoine culturel immatériel : savoir-faire et métiers d'art en France

par Francesca Cominelli

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Xavier Greffe.

Soutenue le 10-01-2013

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jérôme Gautié.

Le jury était composé de Xavier Greffe, Catherine Virassamy.

Les rapporteurs étaient Marie Cornu, Michele Trimarchi.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'étudier les savoir-faire artistiques et artisanaux qui fondent les métiers d'art et d'approfondir al question de leur sauvegarde, qui s'intègre dans le débat plus ample concernant la viabilité du patrimoine culturel immatériel (PCI). Pour ce faire, nous étudions d'abord les spécificités des savoir-faire, en tant qu'éléments du PCI, ainsi que leurs rôles dans nos sociétés contemporaines et les causes de leur disparition. Ensuite, nous analysons et mettons en perspective les politiques publiques orientées vers leur sauvegarde. Cette recherche, bien que volontairement resserrée sur le cas spécifique des savoir-faire et des métiers d'art en France, permet de formuler des conclusions plus générales concernant la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

  • Titre traduit

    The economics of intangible cultural heritage : craftsmanship and arts and crafts in France


  • Résumé

    This thesis provides an economic analysis of a new category of heritage: Intangible Cultural Heritage (ICH). The research initiates with an in-depth analysis of the structure of tangible heritage, followed by a literature survey and field work allowing a theoretical and practical examination of the evolution of the concept of cultural heritage and the importance of extending it to include intangible expressions and practices. Main results: -analysis of the major differences between tangible and intangible heritage, emphasizing that ICH is deeply rooted in territories and communities, it is held by specific members, and it is not static, but continually transforms and innovates. -highlights the strategic role of ICH in contemporary global and knowledge economics as a critical factor for economic, cultural, social and sustainable development. -understanding of teh main causes of deterioration, disappearance and destruction of ICH elements, principally related to formal and informal processes of transmission of knowledge and skills, and including effects of intellectual property measures, the lack of material resources, and the degradation of the natural and social environments. -analysis of the main existing policies for ICH. -awareness of the idea that ICH can be considered, from an economic point of view, a cultural commons, thus increasing the realization that inadequate uses might destroy it and that alternative ways of governance can exist.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.