Stratégies d’hivernation et d’exploitation du paysage par les syrphes aphidiphages : implications pour le contrôle biologique des pucerons

par Lucie Raymond

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie

Sous la direction de Manuel Plantegenest.

Soutenue en 2013

à Rennes, Agrocampus Ouest .


  • Résumé

    Les paysages agricoles subissent des perturbations fréquentes qui entrainent des processus récurrents de colonisation des parcelles par des organismes ravageurs et auxiliaires. Ce travail vise à améliorer la compréhension des processus écologiques qui sous-tendent la colonisation des parcelles et l’action de contrôle biologique par un groupe d’insectes auxiliaires fournissant un double service de pollinisation et de prédation de ravageurs : les syrphes aphidiphages. Deux échelles d’étude ont été considérées pour répondre à cet objectif : (i) l’échelle continentale avec l’identification de discontinuités génétiques et l’étude des mouvements migratoires, afin d’identifier des unités de gestion populationnelles, et (ii) l’échelle de l’agro-écosystème avec l’étude de la dynamique des populations dans le paysage, afin d’identifier de possibles mesures de gestion d’habitat. Un brassage génétique important a été mis en évidence à l’échelle européenne, conduisant à une grande diversité génétique qui soutient d’importantes capacités adaptatives. L’étude de la dynamique des populations à l’échelle locale a permis de mettre en évidence le rôle majeur des individus hivernant localement dans le contrôle biologique des pucerons. L’influence positive des éléments semi-naturels du paysage sur l’abondance des syrphes aphidiphages et ses variations au cours de l’année ont également été mises en évidence. Ce travail améliore la compréhension de l’écologie des populations de syrphes aphidiphages et évalue l’intérêt relatif des différentes stratégies d’hivernation de ces populations pour le contrôle biologique des pucerons au printemps et à l’automne. Il donne des éléments de réflexion pour la mise en place d’une gestion paysagère favorisant les services écosystémiques rendus par les syrphes au sein des parcelles agricoles.


  • Résumé

    Frequent disturbances in agricultural landscapes cause recurring colonization events of cropland by pests and beneficial insects. The main objective of this work was to understand the ecological processes underlying field colonization and biological control by aphidophagous hoverflies which are important ecosystem service providers. Two different scales were considered for this purpose: (i) continental scale for identifying population-management units by looking for breaks in gene flow and by studying migration, and (ii) agro-ecosystem scale for identifying relevant habitat management measures by studying the population dynamics in the landscape. The results showed a lack genetic differentiation at European scale between individuals from different origins and between migrant and non-migrant individuals. This high level of genetic mixing leads to high genetic diversity which probably supports strong adaptive capacities in aphidophagous hoverfly populations in Europe. The study of population dynamics at local scale highlighted the key role of the individuals overwintering without migrating for the biological control of aphids. Biological control service provided in the fall by aphidophagous hoverflies overwintering in cropland was characterized for the first time. We also showed that semi-natural features of the landscape had a positive influence on the abundance of aphidophagous hoverflies, and that this influence varied during the year, in relation to the ecological cycle of hoverflies. This work provides valuable insights on the ecology of aphidophagous hoverflies and on the relative contribution of the diverse overwintering strategies for the biological control of aphids. It gives important information for designing landscape management measures in order to promote ecosystem services provided by hoverflies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-207

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : A 72
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.