Langage de modélisation spécifique au domaine pour les architectures logicielles auto-adaptatives

par Filip Křikava

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Johan Montagnat et de Philippe Collet.


  • Résumé

    Le calcul autonome vise à concevoir des logiciels qui prennent en compte les variations dans leur environnement d'exécution. Les boucles de rétro-action (FCL) fournissent un mécanisme d'auto-adaptation générique, mais leur intégration dans des systèmes logiciels soulève de nombreux défis. Cette thèse s'attaque au défi d'intégration, c.à.d. la composition de l'architecture de connexion reliant le système logiciel adaptable au moteur d'adaptation. Nous proposons pour cela le langage de modélisation spécifique au domaine FCDL. Il élève le niveau d'abstraction des FCLs, permettant l'analyse automatique et la synthèse du code. Ce langage est capable de composition, de distribution et de réflexivité, permettant la coordination de plusieurs boucles de rétro-action distribuées et utilisant des mécanismes de contrôle variés. Son utilisation est facilitée par l'environnement de modélisation ACTRESS qui permet la modélisation, la vérification et la génération du code. La pertinence de notre approche est illustrée à travers trois scénarios d'adaptation réels construits de bout en bout. Nous considérons ensuite la manipulation de modèles comme moyen d'implanter ACTRESS. Nous proposons un Langage Spécifique au Domaine interne qui utilise Scala pour implanter une famille de DSLs. Il permet la vérification de cohérence et les transformations de modèles. Les DSLs résultant ont des propriétés similaires aux approches existantes, mais bénéficient en plus de la souplesse, de la performance et de l'outillage associés à Scala. Nous concluons avec des pistes de recherche découlant de l'application de l'IDM au domaine du calcul autonome.

  • Titre traduit

    Domain-specific modeling language for self-adaptive software system architectures


  • Résumé

    The vision of Autonomic Computing and Self-Adaptive Software Systems aims at realizing software that autonomously manage itself in presence of varying environmental conditions. Feedback Control Loops (FCL) provide generic mechanisms for self-adaptation, however, incorporating them into software systems raises many challenges. The first part of this thesis addresses the integration challenge, i.e., forming the architecture connection between the underlying adaptable software and the adaptation engine. We propose a domain-specific modeling language, FCDL, for integrating adaptation mechanisms into software systems through external FCLs. It raises the level of abstraction, making FCLs amenable to automated analysis and implementation code synthesis. The language supports composition, distribution and reflection thereby enabling coordination and composition of multiple distributed FCLs. Its use is facilitated by a modeling environment, ACTRESS, that provides support for modeling, verification and complete code generation. The suitability of our approach is illustrated on three real-world adaptation scenarios. The second part of this thesis focuses on model manipulation as the underlying facility for implementing ACTRESS. We propose an internal Domain-Specific Language (DSL) approach whereby Scala is used to implement a family of DSLs, SIGMA, for model consistency checking and model transformations. The DSLs have similar expressiveness and features to existing approaches, while leveraging Scala versatility, performance and tool support. To conclude this thesis we discuss further work and further research directions for MDE applications to self-adaptive software systems.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.