Estimation par tests

par Mathieu Sart

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Yannick Baraud.

Soutenue le 25-11-2013

à Nice , dans le cadre de École doctorale Sciences fondamentales et appliquées (Nice) , en partenariat avec Laboratoire J.-A. Dieudonné (Nice) (laboratoire) et de Laboratoire Jean Alexandre Dieudonné (laboratoire) .

Le jury était composé de Yannick Baraud, Olivier Catoni, Lucien Birgé, Pascal Massart, Vladimir Spokoiny, Matthieu Lerasle.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'estimation de fonctions à l'aide de tests dans trois cadres statistiques différents. Nous commençons par étudier le problème de l'estimation des intensités de processus de Poisson avec covariables. Nous démontrons un théorème général de sélection de modèles et en déduisons des bornes de risque non-asymptotiques sous des hypothèses variées sur la fonction à estimer. Nous estimons ensuite la densité de transition d'une chaîne de Markov homogène et proposons pour cela deux procédures. La première, basée sur la sélection d'estimateurs constants par morceaux, permet d'établir une inégalité de type oracle sous des hypothèses minimales sur la chaîne de Markov. Nous en déduisons des vitesses de convergence uniformes sur des boules d'espaces de Besov inhomogènes et montrons que l'estimateur est adaptatif par rapport à la régularité de la densité de transition. La performance de l'estimateur est aussi évalué en pratique grâce à des simulations numériques. La seconde procédure peut difficilement être implémenté en pratique mais permet d'obtenir un résultat général de sélection de modèles et d'en déduire des vitesses de convergence sous des hypothèses plus générales sur la densité de transition. Finalement, nous proposons un nouvel estimateur paramétrique d'une densité. Son risque est contrôlé sous des hypothèses pour lesquelles la méthode du maximum de vraisemblance peut ne pas fonctionner. Les simulations montrent que ces deux estimateurs sont très proches lorsque le modèle est vrai et suffisamment régulier. Il est cependant robuste, contrairement à l'estimateur du maximum de vraisemblance.

  • Titre traduit

    Estimation via testing


  • Résumé

    This thesis deals with the estimation of functions from tests in three statistical settings. We begin by studying the problem of estimating the intensities of Poisson processes with covariates. We prove a general model selection theorem from which we derive non-asymptotic risk bounds under various assumptions on the target function. We then propose two procedures to estimate the transition density of an homogeneous Markov chain. The first one selects an estimator among a collection of piecewise constant estimators. The selected estimator is shown to satisfy an oracle-type inequality under minimal assumptions on the Markov chain which allows us to deduce uniform rates of convergence over balls of inhomogeneous Besov spaces. Besides, the estimator is adaptive with respect to the smoothness of the transition density. We also evaluate the performance of the estimator in practice by carrying out numerical simulations. The second procedure is only of theoretical interest but yields a general model selection theorem from which we derive rates of convergence under more general assumptions on the transition density. Finally, we propose a new parametric estimator of a density. We upper-bound its risk under assumptions for which the maximum likelihood method may not work. The simulations show that these two estimators are very close when the model is true and regular enough. However, contrary to the maximum likelihood estimator, this estimator is robust.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d'Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.