Stratégies de coopération dans les réseaux radio cognitif

par Boris Rodrigue Kouassi

Thèse de doctorat en Automatique, traitement du signal et des images

Sous la direction de Luc Deneire et de Irfan Ghauri.

Le jury était composé de Luc Deneire, Irfan Ghauri, Florian Kaltenberger, Aawatif Hayar, Dominique Noguet, Pascal Chevalier.


  • Résumé

    Les réseaux radio actuelles utilisent le spectre inefficacement, car une bande de fréquence est allouée de façon permanente à une technologie spécifique. Vu que le spectre est une ressource limitée, cette attribution statique ne pourra bientôt plus combler les besoins des systèmes de transmission qui ne cessent de croître. On peut toutefois optimiser l'utilisation du spectre en permettant des transmissions secondaires (SU) dans les espaces libres du primaire (PU). Cette vision constitue l'objectif principal de la radio cognitive. Nous proposons d'évaluer les stratégies de transmission pour la coexistence des systèmes primaires (PU) et SU dans les mêmes réseaux. Plus concrètement, nous nous focalisons sur un scénario spatial interweave en émettant les signaux SU dans les espaces vides du PU à l'aide d'un précodeur linéaire. Néanmoins, ce précodage nécessite une connaissance a priori des canaux interférents. L'échange d'informations entre le PU et le SU étant proscrit, nous exploitons l'hypothèse de la réciprocité du canal. Cette hypothèse compense l'absence de coopération, mais elle n'est pas si évidente à exploiter en pratique à cause des perturbations des circuits radio fréquence. Nous suggérons de compenser ces perturbations par des méthodes de calibration relative. Nous proposons ensuite une implémentation temps-réel des solutions sur une plateforme LTE. Pour finir, nous généralisons l'approche RC à un système de transmission multi-utilisateurs, à travers une combinaison des techniques RC et massive MIMO, cette approche constitue s’établit comme une solution à la progression exponentielle du trafic.

  • Titre traduit

    Cooperation strategies in radio cognitive networks


  • Résumé

    The accelerated evolution of wireless transmission in recent years has dramatically increased the spectrum overcrowding. Indeed, the spectrum is inefficiently used in the conventional networks, since a frequency band is statically allocated to a specific technology called primary (PU). Whereas the radio spectrum is limited, this static frequency allocation will no longer be able to meet the increasing needs of bandwidth. However, the spectrum can be optimally used in enabling secondary (SU) transmissions, provided the latters do not harm the PU. This opportunistic vision of wireless transmissions is the main aim of Cognitive Radio (CR). CR enables smart use of wireless resources and is a key ingredient to perform high spectral efficiency. We focus on a spatial interweave (SIW) CR scenario which exploits the spatial white spaces to enable SU transmissions. The latter forms spatial beams using precoders, so that there is no interference towards the primary. Nevertheless, this precoding requires acquisition of the crosslink channel. However, due to the lack of cooperation between PU and SU, we acquire the channel thanks to channel reciprocity. Furthermore, the practical use of the reciprocity is not as straightforward as in theory, because it is is jeopardized by the nonreciprocal radio frequency front-ends. These perturbations are compensated in our study by relative calibration algorithms. Subsequently, we propose an implementation of our solutions in a real-time LTE platform. Eventually, we extend the CR model to a MU system in suggesting a combination of SIW and massive MIMO techniques. This scheme is an interesting candidate to overcome the exponential traffic growth.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.