Le mythe de la Vierge Noire de Montserrrat : formation et instrumentalisations (IXe-XXIe siècle)

par Odile Imperiali-Decker (Decker)

Thèse de doctorat en Études hispaniques

Sous la direction de Maria Ghazali.

Soutenue le 13-12-2013

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (Nice) (équipe de recherche) et de Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (laboratoire) .


  • Résumé

    Grâce à la présence et à l’instrumentalisation de la Mare de Déu, l’abbaye et le massif de Montserrat sont devenus, au fil des siècles, un symbole religieux et un bastion du christianisme, puis les gardiens des traditions, de la culture et de l’identité catalanes. Le mythe fondateur religieux, lié à la Vierge de Montserrat, est associé au mythe fondateur de la Catalogne, lié au comte de Barcelone Guifré le Velu, de sorte que religion et identité nationale sont étroitement imbriquées dès la fin du Moyen Âge. Beaucoup d’autres légendes sont élaborées à cette époque, mais la relation entre les Catalans et la Mare de Déu de Montserrat prend une orientation particulière et s’exerce dans un cadre à part.L’universalité de la pensée mythique permet une instrumentalisation politico-religieuse de l’image mariale tout au long de l'histoire de la Catalogne, jusqu’à aujourd’hui. Le XIXe siècle marque une étape majeure dans l’instrumentalisation de la Moreneta et sa liaison avec le sentiment identitaire. Le massif de Montserrat devient le symbole de la patrie catalane et la Vierge de Montserrat se transforme en Vierge de la Patrie. Le régime franquiste signifie une rupture profonde. La Moreneta, dans un premier temps, protège l’action de suppléance intellectuelle et culturelle accomplie par les Bénédictins de Montserrat, puis l’engagement politique devient total. Avec l’arrivée de la démocratie, la Catalogne se réapproprie son passé, et un nouveau rôle se dessine pour la Mare de Déu de Montserrat.

  • Titre traduit

    The myth of the Montserrat Black Virgin : formation and implementation (IXe-XXIe century)


  • Résumé

    Thanks to the presence and implementation of the Mare de Déu, the abbey and the mountain of Montserrat became, in the course of the centuries, a religious symbol and a bastion of christianity, and, later on, the guardians of the catalan traditions, culture and identity. The religious founding myth, linked to Montserrat Virgin, is associated with Barcelona Count Guifré le Velu, so that religion and national identity have remained closely interlinked since the end of the Middle Ages. Numerous other legends were created at the same time, but the relationship between Catalan people and the Mare de Déu of Montserrat takes a special orientation and grows in a specific place.The universality of the myths enables a political and religious implementation of the marian image throughout the history of Catalonia, until nowadays. The XIXe century marks a major step in the implementation of the Moreneta and Her connection with the sense of identity. The Montserrat mountain becomes the symbol of the Catalan mother country and the Virgin of Montserrat is transformed into the Virgin of the mother country. The pro-Franco regime meant a deep change. At first, the Moreneta protectd the intellectual and cultural substitution carried out by the Montserrat Benedictines, then their political commitment became total. With the arrival of democracy, Catalonia has been recovering its past, and a new role has been emerging for the Mare de Déu of Montserrat.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.