Tambor de crioula et tambor de mina, expressions musicales rituelles afro-descendantes de São Luis do Maranhão (Brésil) : créolité, identité, "culture de résistance"

par Marie Cousin

Thèse de doctorat en Ethnomusicologie

Sous la direction de Luc Charles-Dominique et de Monique Desroches.

Soutenue le 28-06-2013

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec Laboratoire LIRCES-EA 3159 (Nice) (laboratoire) .

Le jury était composé de Anaïs Fléchet, Carlos Sandroni, Jorge P. Santiago.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat a pour l’objet l’approche ethnomusicologique de deux expressions afro-descendantes du Maranhão (Brésil) : le tambor de crioula et le tambor de mina, réalisées en l’honneur de São Benedito et des voduns, orixás et encantados. L’analyse du matériau musical et chorégraphique servira de base à la mise en lumière des relations entretenues par ces deux rituels avec les problématiques de la construction des identités (créolisation), de l’élaboration d’un patrimoine musical national (programme brésilien du patrimoine immatériel) et de mémoire des esclavages (réappropriation de l’histoire et de la mémoire, liberté de pratiquer des rituels autrefois interdits et stigmatisés). Le tambor de crioula et le tambor de mina, expressions pluri-identitaires et polysémiques, puisant dans un héritage africain bantou et mina jeje-nagô, permettent de canaliser les identifications et servent de référents culturels et imaginaires. Cependant, le processus de patrimonialisation va induire des phénomènes de transformation : perte du sens symbolique lors de la pratique hors-rituel, raccourcissement de la durée des moments musico-chorégraphiques, abandon de l’improvisation, uniformisation des tenues vestimentaires et des esthétiques (miroir de l’identité), remise en question de la transmission maître/disciple par le programme de patrimonialisation. Face à ces transformations, les acteurs sociaux apportent dynamisme, créativité et renouveau dans les répertoires musicaux, vocaux et chorégraphiques, instituant la personnalité, l’individualité, son expression et son développement, au centre des rituels.

  • Titre traduit

    Tambor de crioula and tambor de mina, afro-descendant ritualized musical expressions of São Luís do Maranhão (Brazil) : creolity, identity, “counterculture”


  • Résumé

    This Ph. D. thesis has for the object the ethnomusicologic approach of two afro-descendant expressions of the Maranhão (Brazil): tambor de crioula and tambor de mina, realized in honour of São Benedito and voduns, orixás and encantados. The analysis of the musical and choreographic material will be of use as basis to the enlightening of the relations maintained by these two rites with the problems of the construction of the identities (creolisation), the elaboration of a national musical heritage (Brazilian program of the intangible heritage) and of memory of the slaveries (reappropriation of the history and the memory, the liberation of rites formerly forbidden and stigmatized in the past). tambor de crioula and tambor de mina, pluri-identical and polysemous expressions, drawing from an African Bantu and mina jeje-Nagô inheritance, canalizing the identifications and serving as cultural and imaginary referent. However, the process of national intangible heritage is going to infer phenomena of transformation: loss of the symbolic sense and semiotic during the practice outside of the ritual practice, shortening of the duration of musico-choreographic moments, loss of the improvisation, standardization of esthetics (mirror of the identity), loss of the traditional transmission process master / follower. In front of these transformations, the social players bring dynamism, creativity and revival in the musical, vocal and choreographic directories, establishing the personality, the individuality, its expression and its development, in the center of the rites.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.