L'impact symbolique de la déformation du corps dans L'Homme qui rit de Victor Hugo et la peinture de Dominique Ingres

par Silvio Santos da Silva

Thèse de doctorat en Litterature comparee

Sous la direction de Sylvie Ballestra-Puech.

Le président du jury était Odile Gannier.

Le jury était composé de Sylvie Ballestra-Puech, Odile Gannier, Philippe Marty, Evanghelia Stead.


  • Résumé

    Cette étude porte sur la représentation de la déformation du corps humain, afin de défendre l’idée que ces exemples de corps déformés ont fini par engendrer de nouvelles recherches et des transgressions artistiques qui caractérisent le XIXe siècle français. Les œuvres de Hugo et de Ingres ont été choisies en raison de la richesse symbolique qu'y acquiert la déformation du corps humain, au confluent de plusieurs traditions mythologiques. Pour l’étude des corps déformés et de leur rôle dans la cosmogonie hugolienne, nous nous servirons d’une cosmogonie analogue : celle de Dante Alighieri qui a pu nourrir l’imaginaire hugolien auquel nous ajoutons le labyrinthe existentiel. Méthodologiquement, cette analyse sera faite à partir de la lecture de l’espace proposée par Greimas. Les axes orthogonaux y sont marqués par les personnages en établissant des emplacements spécifiques qui indiquent un langage à déchiffrer. Dans l’œuvre d’Ingres, notre but sera de mettre en relief la déformation du corps en tant que travail esthétique pour la révélation de la beauté plastique. La déformation anatomique caractérise déjà ses premiers personnages masculins et marque davantage ses figures féminines que nous étudierons plus en détail. Pour affiner cette démarche nous avons établi certaines relations avec d’autres peintres tels que son maître David, ou bien avec des sculpteurs comme son ami Lorenzo Bartolini, James Pradier et des écrivains comme Théophile Gautier et Hugo. Cette recherche s’appuiera sur plusieurs supports théoriques, indispensables pour s’orienter dans cet univers riche de références à l’Antique, au mythologique, au religieux, au sacré, au politique, au social, à l’artistique, au fantastique et au fantasmagorique. C’est pourquoi Phidias, Vitruve, Jean-Jacques Rousseau, Jorge Luis Borges, Mircea Eliade, Claude Lévi-Strauss, Michel Foucault, Umberto Eco entre autres sont évoqués pour aider à la compréhension de notre étude.

  • Titre traduit

    Symbolic impact of the deformation of the body in The Man who laughs by Victor Hugo and in the paintings of Dominique Ingres


  • Résumé

    This study focuses on the representation of the deformation of the human body, arguing that these examples of physical deformity have eventually engendered new research and artistic transgressions that characterise nineteenth century France.The works of Hugo and Ingres are focused upon on account of the symbolic richness derived from them with regard to the deformation of the human body, and the confluence of several mythological traditions. For the study of deformed bodies and their role in Hugo's cosmogony, we will use a similar analogous cosmogony: that of Dante Alighieri, which was able to feed the Hugolian imagination and to which we add the existential labyrinth. Methodologically, this analysis will be made by reading the space proposed by Greimas. Orthogonal axes are marked by characters in establishing specific locations that indicate a language to decipher. Regarding the work of Ingres, our goal is to highlight the deformation of the body as a work of aesthetics for the revelation of plastic beauty. Anatomical deformation already characterises his first masculine characters and mark still further his female figures which we have studied in more detail. To refine this approach we have established some relationships with other painters such as David, Ingres' Master, and with his friends the sculptors Lorenzo Bartolini, James Pradier and also with writers such as Théophile Gautier and Hugo. This research is based on several theoretical sources, they are essential to orient this rich universe of references to the Antique, the mythological, the religious, the sacred, the political, the social, the arts, and fantasy. This is why Phidias, Vitruvius, Jean-Jacques Rousseau, Jorge Luis Borges, Mircea Eliade, Lévi-Strauss, Michel Foucault, Umberto Eco among others are also discussed to help the understanding of our study.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.