L'impensé de la maltraitance : du désaveu à la répétition institutionnelle en gériatrie

par Emile Guibert

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de André Quaderi.


  • Résumé

    L’objectif de cette recherche a été de montrer comment l’impensé institutionnel de la maltraitance dérive d’une modalité spécifique du pacte dénégatif nommée pacte de désaveu, mettant en échec la déontologie et précipitant ainsi les sujets de l’institution dans une mise en acte répétitive du phénomène.Notre thèse s’articula autour de deux axes majeurs : un axe central autour du désaveu et un axe transversal centré sur la répétition. Celle-ci envisagée comme le corrélat du désaveu. L’examen de l’action de cet opérateur, à travers l’inquiétante étrangeté et la construction métaphoro-métonymique du Double, a permis de démontrer l’existence d’un pacte de désaveu, et l’enjeu de son utilisation lorsque son objet est la maltraitance dans une institution gériatrique : dissimuler l’existence de la maltraitance ; écarter la responsabilité de l’acte ; couvrir la participation des soignants à la maltraitance institutionnelle.L’existence d’un double désaveu a pu être mise en évidence : un désaveu de la parole du résident lié par circularité à un désaveu de l’acte de maltraitance. Ces deux désaveux se sont révélés comme secondaires, dans le sens de témoins d’un désaveu originel : le désaveu de la loi. Ce désaveu originel se basant sur une réalité fondamentale : la perte d’autonomie pouvant aller jusqu’à la grande dépendance.Ce premier axe de notre thèse a conduit nécessairement à prendre en compte un champ supplémentaire : la déontologie professionnelle en évaluant les effets et conséquences de ce désaveu dont nous avons fait mention. L’examen de la déontologie a conduit à formuler l’hypothèse d’une mise en échec de celle-ci, corrélée à cette opération de désaveu. Le second axe de recherche, transversal quand à notre problématique et dont le phénomène de répétition de l’acte de maltraitance constitue le corrélat, a permis de mettre en évidence avec quelle force contraignante, l’institution précipite ses sujets dans la répétition sous l’action du désaveu qui, en entravant la construction du souvenir, entraîne une impossible mise au passé de la maltraitance.

  • Titre traduit

    The impensé of the ill-treatment : from the denial to the institutional repetition in geriatrics


  • Résumé

    The objective of this research was to show how the institutional’s unthought of elder abuse derives from a specific modality of the pact of denial called pact of disavowal, by defeating ethics and precipitating the subjects of the institution in a formal act repetitive phenomenon.Our argument revolved around two major themes: around a central axis on disavowal and a transverse axis centered on repetition. It considered as the correlate of the disavowal.Examination of the action of this operator through the uncanny and the construction of metonymic-metaphorical of Double, has shown the existence of a pact of disavowal, and the issue of its use when the object is abuse in a geriatric institution: conceal the existence of abuse; exclude liability of the act; cover the participation of caregivers in institutional abuse.The existence of a double disavowal could be highlighted: a denial of the word of resident bound by circularity to a disavowal of the act of abuse. Both disavowals proved to be secondary in the sense of witnessing a repudiation original: the disavowal of the law. The original disavowal based on a fundamental reality: the loss of autonomy up to the high dependency.The first axis of our thesis necessarily leads to consider an additional field: professional ethics in evaluating the effects and consequences of this disavowal we mentioned. The Ethics Review has led to the hypothesis of a hit of this, correlated with the operation of disavowal.The second line of research cross with our problem and that the phenomenon of repetition of the act of abuse is the correlate, helped highlight how binding the institution rushes his subjects in the repetition in the action of disavowal which inhibited the construction of memory, resulting in not putting elder abuse in the past.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.