L'impact du stress professionnel sur l'implication organisationnelle, l'absentéisme et l'intention de quitter chez les cadres

par Sinda Mhiri

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Nadine Tournois.

Soutenue le 18-12-2013

à Nice , dans le cadre de École doctorale Droit Et Sciences politiques, Économiques et de Gestion (Nice) , en partenariat avec Groupe de recherche en management (Nice) (laboratoire) .

Le président du jury était Evelyne Rouby.

Le jury était composé de Nadine Tournois, Evelyne Rouby, Jean-Pierre Neveu, Éric Milliot, Bernard Salengro.

Les rapporteurs étaient Jean-Pierre Neveu, Éric Milliot.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’étudier l’impact du stress professionnel sur les attitudes et les comportements organisationnels des cadres. Phénomène social complexe, le stress est appréhendé par une approche compréhensive. D’abord, une revue de la littérature nous a permis de mieux le cerner en soulignant la variété de ses antécédents et la gravité de ses conséquences notamment en termes de « désimplication », d’absentéisme et d’intention de quitter l’entreprise. Ensuite, nous avons mené une étude qualitative exploratoire auprès des cadres afin d’une part, d’identifier les conséquences du stress professionnel spécifiques à cette population et d’autre part, d’aboutir à un ensemble d’hypothèses de recherche plus ciblées et à un modèle conceptuel. Enfin, une étude quantitative auprès de 1154 cadres nous a permis, en recourant à la modélisation par les équations structurelles, de procéder à une vérification statistique des hypothèses et à une validation du modèle de recherche à travers une Analyse Factorielle Exploratoire et une Analyse Factorielle Confirmatoire. Les principaux résultats révèlent d’abord la réciprocité de la relation entre les concepts de stress au travail et d’implication organisationnelle (affective et calculée) dans le sens où le premier est considéré à la fois comme un antécédent et une conséquence du deuxième. Cependant, cette relation est négative avec la dimension normative de l’implication organisationnelle. Les résultats confirment également que le stress professionnel des cadres a une incidence sur l’intention de quitter et pas sur l’absentéisme. Par ailleurs, plus les cadres sont impliqués dans leur organisation de manière affective et normative, plus ils sont prêts à avoir des comportements et/ou des intentions de retrait. Enfin, notre thèse montre que les facettes affective et normative de l’implication organisationnelle jouent un rôle médiateur dans la relation entre le stress au travail et l’intention de quitter l’entreprise.

  • Titre traduit

    The impact of occupational stress on organizational commitment, absenteeism and intention to leave among managers


  • Résumé

    The aim of this thesis is to study the impact of occupational stress on organizational attitudes and behaviors among managers.Complex social phenomenon, the stress is apprehended by a comprehensive approach. First, a literature review has allowed to better define it by highlighting the variety of its antecedents and the severity of its consequences, particularly in terms of lack of commitment, absenteeism and intention to leave the company. Then we conducted an exploratory qualitative study among managers to firstly, identify the specific consequences of occupational stress on this population and secondly, to achieve a more targeted set of research hypotheses and a conceptual model. Finally, a quantitative survey among 1154 managers has allowed, using the structural equation modeling, to conduct a statistical hypothesis testing and validation of the research model through Exploratory Factor Analysis and Confirmatory Factor Analysis.The main results show first the reciprocity in the relationship between the concepts of work stress and organizational commitment (affective and continuance) in the sense that the first is considered as both an antecedent and a consequence of the second. However, this relationship is negative with the normative dimension of organizational commitment. The results also confirm that the occupational stress has an impact on the intention to leave and not on absenteeism. Moreover, most managers are involved in their organization (affective and normative commitment), the more they are willing to have withdrawal behaviors and/or intentions. Finally, this thesis shows that the affective and normative aspects of organizational commitment play a mediating role in the relationship between work stress and intention to leave the company.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.