Les mesures de la lutte contre le terrorisme et la République de Macédoine

par Mirushe Hodja

Thèse de doctorat en Sciences juridiques

Sous la direction de Christian Vallar.

Le président du jury était Thierry Rambaud.

Le jury était composé de Christian Vallar, Thierry Rambaud, François Haut, Philippe Chrestia.

Les rapporteurs étaient Thierry Rambaud, François Haut.


  • Résumé

    Cette recherche, pour analyser le positionnement de la République de Macédoine envers les mesures de la lutte contre le terrorisme transnational et l’idéologie du terrorisme contemporain, commence par la détermination de la notion du terrorisme, en se basant sur des principes récurrents concernant la formation des patterns du comportement humain. Elle conduit à faire une interdépendance entre l’acteur non-étatique et l’acteur étatique au sein de l’émergence du terrorisme, lors de laquelle la construction du terrorisme à cause (des dictats) de la géopolitique fait une référence explicite à l’émergence des courants (spécifiques) de l’idéologie du terrorisme. Le travail réalisé confirme l’idée sur la causalité circulaire dans l’émergence du terrorisme et prouve l’intérêt de cette recherche par l’identification des certains conclusions et solutions visant à aider l’État macédonien et les autres États à gérer plus efficacement leur engagement sur la réduction de cette violence. Le soutien étatique aux actes terroristes des acteurs non-étatiques, le terrorisme étatique et le terrorisme sponsorisé par l’État ne révèlent qu’un segment de la chaîne de la causalité circulaire, où l’auto-organisation du terrorisme émerge en se hétéro-organisant avec la lutte contre le terrorisme (avec l’acteur étatique). Le travail introduit les notions du « post post-islamisme » et du « post neo-fondamentalisme », en tant que des nouveaux courants de l’idéologie du terrorisme. Il introduit également la technique de l’analyse des « textes » (contre)terroristes - à laquelle nous proposons l’appellation l’« intertextualité du terrorisme ».

  • Titre traduit

    The measures of war against terrorism and the Republic of Macedonia


  • Résumé

    In its intention to analyze the position of the R. of Macedonia towards the measures of war against international terrorism and the ideology of contemporary terrorism, this work starts by defining the notion of terrorism, based on recurrent principles concerning the formation of patterns of human behavior. It leads to interdependence between a non-state actor and a state actor within the emergence of terrorism, while the construction of terrorism, because the dictates geopolitics make explicit reference to the emergence of specific currents of ideology of terrorism. This work confirms the idea about the circular causality within the emergence of terrorism and it proves the interest of this research by identifying certain conclusions and solutions aimed at helping the Macedonian state (as well as other states) to manage their engagement more effectively towards the reduction of this violence. State support of terrorist acts of non-state actors, state terrorism and state-sponsored terrorism reveal one segment of the chain of circular causality, whereby the self-organization of terrorism emerges by its hetero-organization with the war on terror (with the state actor). The work introduces the notions of “post post-islamism” and “post neo-fundamentalism” indicating the new currents of the ideology of terrorism. It also introduces the technique aimed for analyzing (counter)terrorist “texts” – to which we propose the appellation “the intertextuality of terrorism”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.