Effet du sexe de l'enfant sur la croissance néonatale, la composition corporelle et le développement psychomoteur à long terme chez le nouveau-né prématuré

par Anne Chauty-Frondas

Thèse de doctorat en Biologie, médecine et santé. Nutrition, nutrition pédiatrique

Sous la direction de Dominique Darmaun et de Jean-Christophe Rozé.


  • Résumé

    Depuis une dizaine d'années, les équipes de néonatalogie sont confrontées à une incidence accrue de naissances prématurées. Une prise en charge optimale des nouveau-nés prématurés devrait idéalement permettre une croissance identique à celle attendue in utero durant le 3ème trimestre de gestation. Cependant le retard de croissance extra-utérin reste fréquent et non sans conséquence sur le devenir neurologique à long terme. Alors que le poids a longtemps été le principal critère d'évaluation de la croissance néonatale, l'évaluation de la composition corporelle pourrait aider à améliorer les stratégies de prise en charge nutritionnelle. Nous avons utilisé le porcelet nouveau-né pour valider la pléthysmographie par déplacement d'air (PDA) sur un modèle animal vivant, et proche par le poids de la population des prématurés. Nous avons ainsi montré que la PDA permet une étude fiable, précise, et à grande échelle de ces variations. Grace à cette méthode, nous avons montré qu'a la sortie de l'hospitalisation néonatale, la composition corporelle des prématurés diffère de celle des nouveau-nés à terme. Ainsi il existe à l'âge corrigé du terme, un excès d'adiposité par défaut de croissance de la masse maigre. Cet effet est prédominant chez les garçons, par ailleurs connus pour être plus fragiles vis-à-vis des événements néonataux. Nous avons enfin montré que, chez les garçons, un retard de croissance extra-utérin est associé à un risque de développement psychomoteur insuffisant à l'âge de 2 ans. Nos travaux suggèrent que l'intensification des protocoles nutritionnels pourrait permettre d'améliorer le devenir à long terme des prématurés, particulièrement chez les garçons.

  • Titre traduit

    Gender ln preterm infants : impact on early growth, body composition and neurological outcome during infancy


  • Résumé

    Over the last decade, Neonatology units have been confronted with a steep rise in the incidence of preterm birth. Ideally, an optimal nutritional management of preterm infants should ensure a growth pattern identical to that observed in utero during the last trimester of gestation. Extra-uterine growth restriction, however, still commonly occurs, and impacts long term neurological outcome. Although weight bas long been used as the sole parameter to assess growth, the determination of body composition may help in improving nutritional strategies. We used neonatal piglet as a suitable live animal model to validate air displacement plethysmography (ADP) as a reliable method to assess body composition in preterm infants. We showed that ADP allows for a large-scale, reliable, and precise assessment of variations in body composition. Using that method, we showed that at the time of hospital discharge, the body composition of preterm infants differs from that of term infants, with an excess of fat mass due to insufficient accretion of lean body mass in preterm infants. Such effect was predominantly observed in boys, who have long been known to be more sensitive to neonatal events. Finally, we observed that, in male premature infants, extra-uterine growth restriction was associated with a higher risk of suboptimal neurodevelopment at 2 years of age. Taken together, our findings suggest that intensified protocols of nutritional management should improve the long term outcome of premature infants, particularly in boys.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (88 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 78-88, 133 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 13 NANT 32-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.