Une institution « totale » : enquête ethnographique d'un service d'oncopédiatrie

par Hélène Lecompte

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Annie Collovald et de Anne-Chantal Hardy-Dubernet.

Soutenue en 2013

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜A œtotal institution : ethnographic investigation of an oncopediatrics unit


  • Résumé

    Les progrès thérapeutiques de ces dernières décennies ont soulevé de nouvelles questions, notamment sur la réinsertion sociale des enfants atteints de cancer. Afin de préparer la guérison, les pouvoirs publics ont réaffirmé la nécessité d'ouvrir les services hospitaliers à l'extérieur pour tenir compte des besoins spécifiques des enfants. Ainsi, des enseignants s'occupent de leur instruction, des éducateurs de jeunes enfants veillent à leur distraction et les parents assurent une présence continue. Tous ces acteurs participent à la matérialisation d'un espace de prise en charge réunissant diverses institutions ; rassemblent qui suppose une cohabitation entre la famille, l'école et l'hôpital. A quelles conditions cette collaboration institutionnelle peut-elle s'effectuer ? L'organisation des soins est-elle infléchie par al présence de ces nouveaux acteurs ? Ce fonctionnement pluri-institutionnel signe-t'il une moindre emprise de l'hôpital sur les malades ? En analysant la nature de la prise en charge hospitalière des enfants atteints de cancer, cette recherche étudie les effets durables d'une telle expérience sur leur construction identitaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (369 p. )
  • Annexes : Bibliogr. p. 355-369. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 13 NANT 3034
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.