Le faible recours aux soins de santé au Burkina Faso : le cas des femmes yadse dans la région Nord

par Amélie Lompo

Thèse de doctorat en sociologie

Sous la direction de Véronique Guienne.

Soutenue en 2013

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œlow use of health care in Burkina Faso : the case of women in the northern region yadese


  • Résumé

    Au Burkina Faso, comme dans la plupart des pays d'Afrique subsaharienne, différentes stratégies de santé publique ont été développées dans le but d'augmenter le recours aux soins des populations, les rendre accessibles à tous. Ce faisant, au Burkina, l'offre de soins a considérablement augmenté depuis l'indépendance ; la prise en charge des populations aussi. L'espérance de vie à la naissance est passée de 42 ans en 1975 à 54,1 ans en 2004. Dans le même temps, la mortalité a connu une baisse. Toutefois, la population n'a pas massivement recours aux services de santé, en particulier les femmes. Aussi, cette recherche conduite au Yatenga, se propose d'analyser les contraintes qui influencent ce recours, notamment chez les femmes. La recherche montre des dysfonctionnements du système de santé, le coût élévé des prestations, la mauvaise qualité des soins. Cependant ces éléments ne sauraient être les seules raisons.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (307 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 283-296. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 13NANT3010
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.