Rôles de la protéine G monomérique Rac1 in vivo dans les cellules musculaires lisses : implications en physiopathologies vasculaires, bronchiques et digestives

par Gwennan André

Thèse de doctorat en Biologie, médecine et santé. Biophysique et imagerie médicale

Sous la direction de Gervaise Loirand et de Vincent Sauzeau.


  • Résumé

    La protéine G monomérique Rac1 est une protéine de signalisation connue pour réguler des fonctions clés des cellules musculaires lisses (CML) in vitro. L'objectif de ma thèse a été d'identifier le rôle in vivo de Rac1 dans ces cellules. Pour cela, nous avons développé un nouveau modèle murin permettant une délétion inductible du gène Rac1 spécifiquement dans les CML (souris SM-Rac1-KO). La caractérisation phénotypique de ces animaux a permis de mettre en évidence que la déficience en Rac1 dans les CML vasculaires induit une augmentation de la pression artérielle. Cette hypertension se définit par une altération de la voie de signalisation NO/cGMP et une perte d’inhibition de la protéine contractile RhoA par son régulateur p116RIP3. Nous avons ainsi pu mettre en évidence que la protéine Rac1 est un régulateur de la contraction des CML vasculaires et joue un rôle important dans le contrôle de la pression artérielle. A l'inverse, nous avons observé que les souris SM-Rac1-KO présentent une diminution de la broncho-réactivité. Mes résultats mettent en évidence que Rac1, dans les CML des voies aériennes, participe à l'augmentation de la concentration calcique intracellulaire nécessaire à la broncho-constriction. De plus, nous avons démontré que dans un modèle d'asthme allergique, la baisse d'expression ou d'activité de Rac1 dans les CML aériennes prévient l'hyper-réactivité bronchique caractéristique de la pathologie. L'appareil digestif est également un système riche en CML et nos premiers résultats montre une altération du transit intestinal chez les souris SM-Rac1-KO qui se traduit par un arrêt de la prise de poids des animaux après l'induction de la délétion de Rac1 dans les CML. L'ensemble de ce travail démontre que Rac1 joue un rôle essentiel dans la contraction des CML. Mes résultats mettent en évidence que les voies de signalisation contrôlées par Rac1 diffèrent en fonction de l'origine des CML, ce qui mène à des effets différents de Rac1 sur les niveaux de contraction des CML.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (189 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 170-189 [328 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 13 NANT 28-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.