Dosimétrie et modélisation compartimentale de la myélotoxicité en radiothérapie moléculaire

par Nicolas Sas

Thèse de doctorat en Biologie, médecine et santé. Biophysique et imagerie médicale

Sous la direction de Jacques Barbet.


  • Résumé

    Résumé : La radiothérapie moléculaire repose sur l'administration et la vectorisation de radionucléides afin de concentrer l'irradiation sur les tumeurs tout en préservant au maximum les tissus sains. Lors de ce traitement, la moelle osseuse est souvent le siège d'une toxicité limitant l'activité maximale pouvant être injectée. Moduler l'activité injectée par le calcul des doses absorbées permettrait des traitements efficaces tout en assurant une toxicité acceptable. Cependant, peu d'études ont pu montrer un lien entre les estimations des doses absorbées et les effets biologiques. L'objectif de cette thèse est de développer un modèle compartimental de la thrombopoïèse et de l'érythropoïèse murine permettant de prédire la déplétion des cellules hématopoïétiques en fonction de la dose absorbée par la moelle osseuse. L'activité cumulée et les facteurs S, utilisés pour calculer les doses absorbées moyennes lors d'injection de 18FNa, ont été déterminés par imagerie tomographique par émission de positron et par simulation Monte Carlo respectivement. La myélotoxicité a été évaluée en suivant l'évolution du nombre de cellules dans le sang (plaquette, érythrocyte) et dans la moelle osseuse (progéniteurs, précurseurs) au cours du temps après administration de 18FNa. Enfin, les données dosimétriques et hématologiques ont servi à implémenter un modèle compartimental de la moelle osseuse murine. En conclusion, s'il est possible de prédire la myélotoxicité induite par l'injection de radionucléides à partir de la détermination précise du débit de dose à la moelle osseuse, la question quant à l'utilisation de la dose absorbée moyenne pour corréler les effets observés reste toujours ouverte.

  • Titre traduit

    Dosimetry and compartmental modelling of hematotoxicity in molecular radiotherapy


  • Résumé

    Abstract : Molecular radiotherapy is based on the administration and vectorization of radionuclides to focus radiation on the tumor while preserving maximum healthy tissue. During this treatment, the bone marrow is often inclined to express toxicity limiting the maximum amount of activity that can be injected. Modulate the injected activity by calculating absorbed doses allow the treatment to be more efficient while maintaining acceptable toxicity. However, few studies have shown a link between estimated absorbed doses and biological effects. The objective of this thesis is to develop a compartmental model of murine thrombopoiesis and erythropoiesis predicting the depletion of hematopoietic cells as a function of absorbed dose to the bone marrow. The cumulative activity and S values, used to calculate the average absorbed doses after injection of 18FNa were determined by positron emission tomography and Monte Carlo simulation, respectively. Myelotoxicity was evaluated by following the evolution of the number of cells in the blood (platelet, red blood cell) and bone marrow (progenitors, precursors) over time. Finally, dosimetry and haematological data were used to implement a compartmental model of murine bone marrow. In conclusion, it is possible to predict myelotoxicity induced by injection of radionuclides from the accurate determination of the dose rate to the bone marrow, but the question about the use of the average absorbed dose to correlate the effects observed remains open.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (228 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 187-207 [268 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 13 NANT 26-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.